INHUMATE NEWS

    Partagez
    avatar
    Fred / INHUMATE
    Néant
    Néant

    Masculin
    Nombre de messages : 130
    Age : 50
    Date d'inscription : 01/03/2008
    02032008

    default INHUMATE NEWS

    Message par Fred / INHUMATE

    -> CONCERTS

    * 15/03/08 Concert (Londres / Royaume Uni) INHUMATE + PUTREFY + HOVADAH + more
    * 26/04/08 Barroselas Metal Fest XI (Barroselas / Portugal) INHUMATE + HIRAX + WARHAMMER + CARNAL FORGE + more
    * 14/06/08 Deathfeast Open Air 2008 (Hünxe / Allemagne) INHUMATE + IMPALED + DERANGED + ROMPEPROP + more
    * 15/06/08 Concert (Dijon / France) INHUMATE + DYING FETUS
    * 20/12/08 Metal Chaos Fest (Erfurt / Allemagne) INHUMATE + CRUEL EXPERIENCE + BURIED + more

    ** flyers en fin de topic

    -> DISCOGRAPHIE

    * Notre split avec les allemands de DEPRESSION est disponible. Plus d'info en écrivant à inhumategrind@wanadoo.fr



    * Une cassette live (concert du 11 février au Molodoi) tirée à 100 exemplaires va sortir chez GATE OF HORROR (Pérou)
    * Voici le titre "NS2" de NAKED SCARECROW enregistré à l'arrache au Molodoi de Strasbourg le 11 février 2008 avec en guest pour les vocaux : Kevin Sharpe (BRUTAL TRUTH), Christophe (INHUMATE) et Seb (SUBLIME CADAVERIC DECOMPOSITION)

    -> UNITED SICKNESS FEST : Myspace U.S.F.

    * L'U.S.F. # 1 est désormais derrière nous. 300 entrées payantes pour un festival qui, aux dires entendus ici ou là, laissera des traces dans les mémoires. Comme c'était le cas lors des S.G.F. l'ambiance dans le pit était monstrueuse, le public a bien réagi pour quasiment tous les groupes (BRUTANAL / NAKED SCARECROW / D.E.O.A.G. / SATAN'S REVENGE ON MANKIND / PSORIASIS / JIG-AI / HAEMORRHAGE) ! Nous voudrions les remercier une fois encore pour leurs prestations !
    * D'ores et déjà un slide show (photo et montage de Tonton) est visible ICI. Le report, d'autres photos, etc... seront bientôt en ligne sur le blog de www.myspace.com/unitedsicknessfest
    * En prime (et avec son accord), voici un photo de Javier (qui était venu spécialement de Londres pour le fest) après son slam raté sur JIG-AI. Diagnostique : les 2 poignets cassés et 10 points de suture sur le front.... Nous l'avons fait ajouter à la guest list de notre concert à Londres le 15 mars, c'est quand même la moindre des choses :)



    -> INTERVIEW

    Une interview centrée sur GRIND YOUR SOUL est parue dans le n° 64 d'UNDERGROUND INVESTIGATION. Elle est téléchargeable en format pdf ICI

    -> VIDEO

    Une video extraite de notre prestation au Molodoi le 11 février est visible ICI.

    -> GRIND YOUR SOUL

    Notre liste de distro a été mise à jour, elle est téléchargeable ICI en format pdf.

    -> DIVERS

    * Nous avons trouvé LE webmaster qu'il nous fallait en la personne de TOS
    * Yannick n'a plus le net pour quelques temps, donc tous ceux qui voulaient le contacter que ce soit pour le booking ou la distro peuvent passer par Fred : inhumategrind@wanadoo.fr

    -> INSOLITE

    Si vous ouvrez bien les yeux, vous verrez que le nom d'INHUMATE est entouré d'un coeur sur la photo ci-dessous. Rhololo nous avons des supportrices acharnées pour le Barroselas Metal Fest ! Voici la page myspace de ces charmantes demoiselles !



    -> FLYERS





    Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

    avatar

    Message le Sam 22 Mai 2010 - 13:16 par Fred / INHUMATE

    Et voici le compte rendu de Mad de notre concert anniversaire pour les 20 ans d'INHUMATE. Comme d'hab l'original est visible : ICI (message # 317).




    Samedi 15 mai. 7h00 du mat’. Réveil en sursaut : « Merde ! Je vais être à la bourre pour bosser !!!! » Coup d’œil au portable. On est samedi, pauvre type, c’est le week-end, rendors-toi. Je referme les yeux 10 secondes. « Merde ! C’est aujourd’hui les 20 ans !! Panique !! »
    Premier constat : je suis pas en trop mauvais état. Après avoir été malade toute la semaine, je semble retapé en ce samedi.
    Deuxième constat : me souviens pas le dernier concert qui m’a autant foutu les pétoches. L’importance de l’évènement est trop grande pour appréhender cette soirée avec calme.
    J’arrive à me rendormir, me relève, tourne en rond dans l’appart pendant 1 heure avec mon chat qui me suit pour essayer de me choper les mollets (ça le fait marrer quand je m’agite) et c’est parti : Chris me cherche à 13h30, on retrouve Bouvi au local et on charge le bordel.
    Chris et moi bien nerveux sur le trajet, on arrive à penser à autre chose au détour de discussions diverses.
    Arrivés au Grillen, on décharge le bordel, rapidement rejoint par Benighted et Blockheads, tout le monde sourit, bonne ambiance.
    L’aprem paraît tout de même long, envie que les portes s’ouvrent. Discut avec les Yacopsae, super sympa et d’une modestie que j’ai rarement vue, surtout venant d’un groupe de cette trempe…
    On mange tous ensemble (aaaaah la belle tablée quand même !!!). Pour ma part, 3 tomates et 2 pommes de terre, 5 gorgées de vins, et je sens les ennuis arriver…
    19h00. Y’a déjà plein de monde dehors, plein de gens ont peur de pas avoir leur place, et on commence soudain à se dire qu’il n’est pas impossible que ce soit complet ce soir, et que ça va être une boucherie sans nom !
    Moi j’ne mène pas large, crampes au ventre, vomi hallucinant dans les chiottes (jamais fait un truc comme ça avant, j’aurais du me filmer doit y avoir un record là-derrière), la crève de la semaine + le stress, moi, ça me cause direct au système digestif :)
    Les gens commencent à rentrer, et quand Benighted attaquent le 3ème titre, la salle est pleine. Pas de doutes, c’est sold-out !
    Ces gens ! Tous ces gens , toutes ces têtes connues ! Joie suprême et frustration se mélangent, le temps manque pour remercier tout le monde, toute cette grande famille réunie c’est le bonheur…
    Et enfin j’ai l’occaz de rencontrer David et de papoter un peu avec lui, après ces plusieurs années à entendre parler de lui et conscient de l’héritage dont j’ai bénéficié, je suis heureux de pouvoir échanger quelques instants avec lui, et le courant passe très bien !
    Benighted sont fantastiques, le son est si bon et la prestation si charismatique et puissante que j’ai l’impression de voir et entendre un groupe + brutal que Benighted, une vraie claque, un des meilleurs concerts que j’ai pu voir d’eux.
    Blockheads : Son énormissime, pit ultra-violent, set list déjà bien connue (cf. DVD) mais toujours aussi efficace. Je suis au stand mais en effet le pit à l’air sauvage, il fait pas bon y foutre un orteil pour moi, pas envie de me claquer un doigt 2 heures avant de jouer, donc j’évite soigneusement le champ de bataille.
    Yacopsae : mecs adorables ! Stöffel est super intimidé de jouer, impressionné par les groupes précédents, et les autres sont aussi réservés et presque stressés d’aller jouer, j’en reviens pas, d’une très très rare humilité, les gus… Moi de mon côté je commence vraiment à baliser, je regarde une partie de leur set, putain ce que j’aime. Le pit est forcément moins dense et violent que pour Blockheads, et s’il est vrai que Yacopsae est peut-être davantage destiné à des salles + petites j’ai adoré leur concert (et leur dédicace à Inhumate, j’étais tout fier. Décidément un de mes groupes cultes…
    Enfin c’est à nous. Je suis assez flippé je dois reconnaître, mais le son sur scène est bon et on démarre. Je mets plusieurs titres à entrer dans le concert, et soyons honnête, ce n’est clairement pas celui où j’ai le mieux joué (j’ouvre une boulangerie la semaine prochaine, j’ai des restes de pain à écouler, avis aux amateurs). La fébrilité due à ma semaine se fait sentir, et j’ai l’impression que je vais tomber dans les vappes en plein set plusieurs fois. Mais l’adrénaline et la transe prennent le dessus, et putain je m’éclate. Comme d’hab, le concert se résume dans mon souvenir à de fulgurants flashbacks d’un bout à l’autre de ces 50 minutes passées sur scène sans ordre chronologique clair : le circle pit pendant For Lust (+ macarena de Seb sur scène !), David qui beugle incroyablement fort pendant Putrefaction (grand moment !), It’s Back en début de rappel (je crois que Bouvi a tenté de péter ces fûts pendant ce titre !), Whisper qui me donne des frissons à en tomber à la renverse, tout mes compères au taquet. 2 points négatifs hormis mes pains: le photographe ou caméraman qui débranche à 3 reprises mes jacks derrière le baffle, pas fait exprès mais ça fait un peu redescendre sur le moment, heureusement les coupures sont restées brèves il me semble (mais quid du DVD ?) et le « Ta gueule » venant du public lorsque, malgré mon évidente timidité (je préfère beugler que parler dans un micro) j’essaie pour la première fois en 3 ans et demi de dire un mot et partager quelque chose, bref… Mais rien de grave ici, ce ne sont vraiment pas ces deux détails qui changeront le principal : l’ambiance fut dingue, un plaisir de se retrouver partagé sur scène comme dans le pit, tout ce qui importe c’est que les gens qui sont venus aient aimé la soirée ! Et vu l’énergie transmise et les commentaires glanés un peu partout je crois que ce fut le cas !
    Après le set, on est tous bien morts, moi les vertiges me reprennent, mais je m’en tape je peux bien tomber dans les vappes, maintenant, le gig est fini lol
    J’en profite pour remercier tout le monde qui est venu et que je n’ai pu croiser parfois quelques secondes faute de temps au milieu de tout ce bordel festif ! C’en est pas moins sincère !
    Le coup du gâteau anniversaire c’était vraiment cool, l’after commence, ça picole bien du côté des Blockheads (surtout Blockfred, au taquet c’était trop bon avec sa bouteille de vin blanc géante qu’il tenait comme un trésor serré contre lui) et le Xav’ qui me fait sa téquila frappée « à la main » (comprenez : « je garde la bouteille fermée en posant la paume de la main sur le goulot, je secoue bien fort et je renverse un quart de la bouteille sur la gueule à Damien » - pour ceux qui ne sauraient pas, la téquila, ça pique les yeux -).
    Ensuite squattage sur le parking dehors, ça sent bon le ch’nord (comprenez : « On boit de la ch’ti et on s’bouffe du maroilles en se faisant renifler les doigts après », ça sent la vraie poésie, je ne sais plus ce qui pue le plus chez moi après avoir avalé un morceau bien dense de fromage – les tomates et les patates apportées en offrande aux chiottes 5 heures + tôt ça commençait à me creuser à force -).
    Malheureusement, l’after bien commencée ne durera pas pour moi, crampes au ventre, nausées, je peux plus rien avaler de liquide ou solide, peux même pas me mettre une mine et faire la fête sur le parking, j’en peux plus :( , je rentre dans la voiture de Bouvi cassé en deux, petite gerbe devant le local avant de tenter d’aider à ranger le matos et hop au lit, sans prendre de douche, mais pas seul, car d’excellentes EFFLUVES de bière-pastis-vin-tequila-maroilles-sueurs m’accompagnent, c’est comme s’endormir avec l’OEF comme conquête pour la nuit…
    Désolé si j’ai pas pu dire au revoir et faire la fête avec tout le monde comme j’aurais aimé, mais j’arrivais limite à marcher sur la fin, complètement H.S. J’espère qu’il y a eu un peu de dôôôôôôssier sur le parking en tout cas !
    Merci à EBC encore une fois et à tout ce monde qui a rendu la soirée aussi parfaite.
    En espérant en revoir la plupart d’entre vous à l’OEF où je pourrais cette fois me poser peinard avec une bière et papoter avec un max de monde.
    avatar

    Message le Sam 1 Mai 2010 - 11:57 par Fred / INHUMATE

    -> CONCERTS

    * 15/05/10 INHUMATE XXth Anniversary show (Colmar / France) INHUMATE + BLOCKHEADS + BENIGHTED + YACOPSAE
    * 21/08/10 Mountains of Death (Muothatal / Suisse) INHUMATE + ORIGIN + SUFFOCATION + more
    * 02/10/10 Way of Darnkess (Lichtenfels / Allemagne) INHUMATE + NAPALM DEATH + ASPHYX + more

    ** D'autres dates sont en cours de négociation
    *** Flyers en fin de topic

    -> 20 ANS D'INHUMATE

    * TDK PROD assurera une captation vidéo du concert des 20 ans d'INHUMATE en vue d'un DVD. Les discussions sont en cours, mais sachez que ce DVD ne sera pas un At war with... INHUMATE bis...

    * Nous rappelons que les préventes sont encore ouvertes, Vous pouvez prendre votre billet soit en écrivant directement à Damien the_burning_mad@yahoo.fr, soit sur le site de la FNAC

    -> LIVE REPORT

    * Un report du Gomorah Delirium Night 3 (13/03/10 - Bordeaux) est paru dans le Rockhard # 98 d'avril, voici l'extrait nous concernant :

    (...) il s'agit sûrement du gang (Destinity) qui a reçu le meilleur accueil du public, alors... Ce qui explique sûrement qu'Inhumate et son grind-core ne soient suivis que par quelques dizaines de fans. Nous passons ainsi d'un style radical à un autre, mais vu la prestation totalement déjantée des Alsaciens, et notamment de leur chanteur Christophe Knecht, il est dommage que si peu de personnes aient décidé de rester dans la salle, préférant aller au bar et surtout asister aux strip-teases...
    Dommage car Inhumate dégaine des décharges de grind comme "Hellmaze", "Sickness Is The Law" "Human?" et "Blind" avec une brutalité sans bornes, mais aussi avec l'humour corrosif et totalement contagieux de son vocaliste épileptique qui réussit l'exploit de déclencher un wall of death de vingt personnes ! Hilarant dns le contexte, bien que triste dans les faits. En transe, Christophe n'en finit pas de se cogner le front avec son micro, laissant couler un délicieux filet de sang qui se répand sur son visage dans les derniers instants du concert. Vingt ans sur la route n'ont donc pas altéré l'envie et la folie d'un Inhumate qui mérite sans doute bien plus que ce statut de groupe culte et underground qu'il revendique pourtant pleinement. (Benji)

    ** On compte sur vous pour nous expliquer ce que l'auteur de l'article entend par le fait que nous "mérit(ions) sans doute bien plus que ce statut de groupe culte et underground qu(e) (nous) revendiqu(ons) pourtant pleinement".

    -> CHRONIQUE

    * Voici la chronique de The Fifth Season parue dans le UNDERGROUND INVESTIGATION # 68 :

    5ème album d'INHUMATE. Aujourd'hui, le thème est : la sagesse et la maturité. Honnêtement, lorsqu'il y a quelques années (plus de 10 ans je crois), j'ai ouvert des yeux ronds en prenant connaissance du projet-concept d'INHUMATE : 7 albums de grind-core à sortir, chacun d'eux racontant un bout de la vie d'un être vivant : de la conception jusqu'à la mort et au delà... Bref, INHUMATE est un groupe qui a beaucoup réfléchi à sa musique et à son contenu. On est loin du groupe à 60 centimes (3,50 francs environ) dont les musicos se sont rencontrés au bar du coin et dont le message principal est... "De la bière et plus de meufs... , parce que y'en a pas beaucoup par ici ! Roger ! Remets une mousse !".
    La chose qui frappe de prime abord, outre le micro de Christophe sur son front, c'est la cohérence extraordinaire des morceaux entre eux. Non seulement à l'intérieur de l'album mais, la musique d'INHUMATE se répond à elle-même sans pour autant s'autocopier. En effet, les morceaux de "The 5th Season" résonnent d'échos assourdissants provenant en droite ligne des précédents albums. C'est très fort : 5 ans après la sortie du précédent album "Life", la continuité est présente, la ligne ne se brise pas.
    Donc maximum révérence pour INHUMATE car, ils restent droits dans leurs bottes, fidèles à leurs principes et ensuite, surtout "The 5th Season" est un album de death grind vraiment excellent en tous points.
    La légende continue !

    -> VIDEO

    * ICI une video shootée lors de notre prestation au Gomorah Delirium Night 3 (13/03/10 - Bordeaux)

    -> INSOLITE

    * L'intérêt de la photo ci-dessous ce n'est pas la satisfaction de Didi (quoiqu'on la comprenne :-), mais son tatouage sur le bras : SICK & PROUD ! Il se rappèlera longtemps d'INHUMATE lui...



    -> FLYERS









    ** N'hésitez pas à copier / coller les flyers / bannières ci-dessus et à les faire tourner (mails, sites, myspaces, forum...), toute propagande est bonne à prendre.
    avatar

    Message le Ven 9 Avr 2010 - 17:25 par Fred / INHUMATE

    ATTENTION !!!
    Le concert du 17 avril à Lille est annulé par le gérant de la salle !!!
    avatar

    Message le Jeu 1 Avr 2010 - 23:21 par Fred / INHUMATE

    -> CONCERTS

    * 17/04/10 Grind'n'Death Fest (Lille / France) INHUMATE + TREPAN'DEAD + more
    * 01/05/10 Rage of Destruction (Peer / Belgique) INHUMATE + ROMPEPROP + more
    * 15/05/10 INHUMATE XXth Anniversary show (Colmar / France) INHUMATE + BLOCKHEADS + BENIGHTED + YACOPSAE
    * 21/08/10 Mountains of Death (Muothatal / Suisse) INHUMATE + ORIGIN + SUFFOCATION + more

    ** D'autres dates sont en cours de négociation
    *** Flyers en fin de topic

    -> MYSPACE

    * Le 6 mars nous avons passé le seuil des 200000 écoutes sur notre lecteur



    -> VIDEO

    * Toute une série de vidéos (EPITOME, GORYPTIC, CARNAL DECAY, INFEST, INTESTINAL INFECTION, MOLOSSE) shootées au S.G.F. # 7 (que nous avions organisé en février 2007) ont été posté sur la page youtube de Laurent (ex Bestial Exp.). Voici les liens directs vers les notres :
    ** video 1
    ** video 2
    ** video 3
    ** video 4
    Pour rappel, c'était le premier concert avec Damien à la guitare !

    -> UNITED SICKNESS FEST

    * Nous sommes fiers de vous anooncer que la 3ème édition de l'U.S.F. aura lieu le 23 octobre 2010 ! Réservez d'ores et déjà votre week end ! La thématique sera GRIND vs DEATH, nous bossons actuellement sur la programmation ; affaire à suivre...

    -> FLYERS









    ** N'hésitez pas à copier / coller les flyers / bannières ci-dessus et à les faire tourner (mails, sites, myspaces, forum...), toute propagande est bonne à prendre.
    avatar

    Message le Mar 16 Mar 2010 - 23:00 par Fred / INHUMATE

    Et voici le compte rendu de Mad de notre prestation au Gomorrah Delirium Night de Bordeaux (33). Comme d'hab l'original est visible : ICI (message # 17).



    Que dire, que dire sur ce week-end…

    Sentiments et impressions contrastées se mélangent, points positifs et négatifs se disputent la partie.

    L’avion décolle à 13h, pour ma part je suis encore bien pinté de la veille. Tiens puisqu’on y est, double live report !

    Remontons à vendredi soir.

    Dendra au volant, Gaelles et Léo à l’arrière, en route vers 19h30 pour le SoapBox Club, lieu de toutes les débauches et embrouilles d’ordre judiciaires pour certains afin de fêter dignement le début du week-end et de prendre une bonne salve de son furieux dans la crâne. Le bar est bien rempli, on sait y entrant que c’est déjà un succès. Pleins de têtes connues, plein de bière, plein de discut’. Whoresnation excellent, James totalement furieux met toute son énergie au service d’un son brouillon mais contrôlé, c’est bien agressif comme j’aime. Untamed, encore une fois pas déçu, ce JP bordel il est génial, et le headbang à la batterie ça le fait. L’ambiance est bonne, ça bouge bien, il fait chaud au SoapBox.

    Discut’ avec pas mal de monde, en particulier Lolo (plaisir de revoir sa vieille trogne), je finis bien soul devant Agathocles, j’ai vraiment mieux apprécié comparé à la dernière fois que je les avais vus, un concert long et carré très sympa.

    Le retour, 0 souvenir, je m’assois dans la voiture, met 3 fois la piste de Rectal Smegma où on entend 2 femmes en proie à des diarrhées phénoménales en riant grassement, je ferme les yeux, les rouvre, James, Léo et Gaelles ne sont plus dans la voiture, on est à Strasbourg, pas compris icon_mrgreen.gif

    Réveil difficile samedi matin, encore pinté de la veille. Comme dit plus haut décollage à 13h, une bière, un peu de lecture, et la preuve que je suis encore soul est que je m’endors à l’atterrissage, alors qu’à la base j’ai peur en avion.

    Arrivés à l’aéroport, personne pour nous chercher, quelques tentatives de coups de fil et quelqu’un arrive environ 40 minutes après, le temps de boire une bière. J’embarque dans une des 2 voitures, avec un mec, Romain, super marrant et très agréable, on raconte des conneries jusqu’à ce qu’on arrive à la salle. Là, Sacha, l’organisateur, nous accueille très sympathiquement, on intègre les loges en compagnie de Tantrum et The Four Horsemen. Quelques bières, on fait connaissance avec nos colocs d’un soir, tous très cool.

    Le lieu : après l’entrée on trouve un bar sur la gauche, un salle circulaire avec une petite scène au centre, où vont se succéder groupes jazzy et shows pseudo-érotiques entre les concerts proprement dits qui ont lieu à l’étage supérieur. Le Rock School Barbey est le lieu où Gojira avait enregistré l’excellent DVD « The Link Alive », petite émotion pour moi… A l’extérieur de la salle, quelques barrières entourent 2-3 gars maquillés genre homme primitif qui crachent du feu pour faire l’animation. L’ambiance est bon enfant, détendu, agréable.

    A un moment je sors des loges, je descends l’escalier, la tête ailleurs et le foie en agonie quand je sens que j’ai marché sur le pied de quelqu’un qui monte l’escalier, je baisse les yeux, c’est bien lui, c’est Passe-Partout. Je sors un timide « Bonjour », comme beaucoup Fort Boyard fut mon émission préférée quand j’étais petit

    Bon alors tout de suite la déception : non je n’ai pas fait de photos avec lui (il est vite parti après son set) et je n’ai eu aucun contact physique avec Cindy Sander. Pas vraiment essayé, je l’ai juste croisé vite fait près de la scène, juste un « Bonjour » et c’est tout. Je sais je sais, vous êtes tous déçus, mais moi pas en fait haha !

    Alors les groupes : reprises de Pantera, sympa, sans plus, même s’ils le font plutôt bien. Reprises de Metallica par The Four Horsemen, excellent son et bonne technique, plutôt pas mal. Tantrum vraiment excellent, électro indus vraiment bien foutu, je ne peux pas voir en entier puisqu’on joue juste après.

    Et c’est là que la soirée prend un tournure peu agréable. Première chose : on apprend qu’il n’y a pas de tête d’ampli pour la guitare. Etant venu en avion, on ne peut pas prendre ce genre de matériel, ça fait craquer le défraiement plus haut de plusieurs centaines d’euros, et prendre le risque de le péter avec ses bourrins de bagagistes. Panique, Sacha s’éclipse pour nous trouver une solution, et un des gars qui fait partie de l’orga me fait voir rouge. « Attendez, les mecs, je comprends, pourquoi vous avez pas votre matos, ce genre de chose ça se prévoit quand même un petit peu à l’avance, non ? » avec une condescendance exécrable. Je reste calme, on joue dans 20 minutes, je lui explique qu’en avion c’est pas gérable une tête d’ampli et il me fait « Aaaah je savais pas que vous étiez venus en avion » en insistant pour sur le mot avion du genre « Aaaaah je savais que vous vous preniez pour des stars », putain je sens que je boue, on peut nous reprocher ce qu’on veut merde mais pas qu’on se la pète ou qu’on se prend pour des rockstars, il me semble que quiconque nous connaissant un peu voit bien qu’on est loin d’être arrivistes ou jouant le groupe supérieur.

    Bref c’est la merde, on trouve une tête (prêtée par le gratteux de Breakdust, super sympa et complètement blasé par le fait d’avoir à prêter son matos alors que son groupe à payé pour jouer au fest quand même), je m’installe, un des mecs du son me parle comme si j’étais complètement con quand je veux mettre mon égaliseur, je suis peut-être parano mais je sens du mépris dans l’air et ça me fout en rogne. Tant bien que mal on début le set, je rentre pas dedans, j’ai du mal, ma gratte déconne (je crois que le manche a pris cher lors du voyage en avion, donc au moins 100 euros chez le luthier cette semaine , je le sens), on fait pas mal de pains, surtout moi, et c’est très laborieux pendant un bon quart d’heure. J’arrive enfin à me mettre dans le bain pendant quelques titres quand j’entend « Encore un titre et stop », je regarde la liste, putain il reste bien 10 minutes normalement ! On finit avec Ecotone 3, et basta, on doit sortir de scène. Je suis perdu, me rend compte que le concert est fini et que merde j’ai pas profité et qu’on ne nous a même pas laissé finir, et là je me tape un bon coup de blues. De plus, la salle est bien vide pendant toute la (courte) durée du set. Très franchement, je me dis une seule chose : « Putain on est bien seuls ici » et clairement je pense à toute la family qui me manque vraiment beaucoup. J’apprends que Fred a pété un câble en sortant de scène, a gueulé et hurlé dans les couloirs suite aux différentes complications et frustrations scéniques. Il faut bien une heure pour que tout le monde redescende, le stress tombe, je picole d’autant plus, et le coup de blues finit enfin par passer, surtout grâce à La Zouille qui nous a fait le plaisir de venir, enfin un visage connu et amical. Merci

    Ensuite c’est parti, Fred est bien bourré, moi aussi, on se marre bien dans le catering (excellent, au passage, merci à l’orga !), une ambiance chaude et sympathique nous fait oublier les désagréments précédents. Fred s’approche des mecs de Nightmare (bonne prestation d’ailleurs !) assis autour d’une table et leur dit avec une petite voix « Je voudrais bien vous parler mais je suis trop bourré », avec sa vieille tête toute chiffonnée, les cheveux en bordel dépassant de la casquette sur les côtés, casquette complètement de travers, OEF-style !!

    On repart pour l’hôtel, Chris et moi dans la voiture avec Romain et Marion, 2 bénévoles du festivals trop marrants qui nous font un blind-test de génériques de dessins animés et séries (Chris, j’ai gagné au fait, grâce à Cat’s Eyes, j’ai demandé confirmation), les deux headbangent sur le générique de Alf et autres tout en roulant, Romain klaxonne en rythme, on est tous mort de rire, l’alcool aidant je pleure de rire pendant tout le trajet. On s’arrête à un feu, la deuxième voiture avec Fred et Bouvi s’arrête à notre hauteur, et je vois le Fred à l’arrière, coincé par la basse calée sur ses genoux, le regard dans le vague, le menton posé sur le flight, bien chiffonné comme il faut, nouvelle poilade.

    On arrive à l’hôtel, on continue à se marrer en voyant le Fred galérer pour ramasser sa mallette tout en gardant une bouteille de rouge et une bouteille de rosé à la main, puis on intègre les chambres. Dans le même couloir les mecs de Tantrum comment à faire la fête, réveillant une chambrée de 4 jolies filles qui, après êtres sorties de la chambre pour nous dire qu’on fait trop de bruit vont rester discuter, tout le monde (sauf un) est défoncé ou bourré ou les deux, ça fume sous les détecteurs de fumée mais rien ne se passe, on se vautre par terre, on raconte des conneries, ça dure un bon moment, et on finit par se coucher vers le 5h du mat après que le mec de la réception soit passé 2 fois nous dire de faire moins fort, une after improvisée excellente qui rattrape tout le week-end.

    La nuit est courte, entre autres parce que Chris arrête pas de ronfler c’est insupportable (biz1.gif), et on repart vers l’aéroport. Pas mal de temps à tuer, on se boit l’apéro, on grignote et faisant le bilan mitigé du week-end, et l’impression persistante que les dates en France (sauf certaines incluant la family of course) ne sont décidément pas celles où on se sent le plus à l’aise, malgré les efforts des organisateurs. Le manque de monde pendant notre set a vraiment contribué à cette impression pour moi, même si en l’occurrence c’est tout le festival qui en a souffert (c’en était la dernière édition).

    Retour dans les airs, vol pendant lequel j’ai la chance de faire une sympathique rencontre, et retour au bercail vers 18h et quelques, complètement épuisé.

    Voilà pour ce week-end, peu de dôôôôôôssier et pas mal de frustration malgré de très bons moments. Mais vous nous avez clairement tous manqué !
    avatar

    Message le Lun 1 Mar 2010 - 21:02 par Fred / INHUMATE

    -> CONCERTS

    * 13/03/10 Gomorah's Delirium Night # 3 (Bordeaux / France) INHUMATE + more
    * 17/04/10 Grind'n'Death Fest (Lille / France) INHUMATE + TREPAN'DEAD + more
    * 01/05/10 Rage of Destruction (Peer / Belgique) INHUMATE + ROMPEPROP + more
    * 15/05/10 INHUMATE XXth Anniversary show (Colmar / France) INHUMATE + BLOCKHEADS + BENIGHTED + YACOPSAE
    * 21/08/10 Mountains of Death (Muothatal / Suisse) INHUMATE + ORIGIN + SUFFOCATION + more

    ** D'autres dates sont en cours de négociation
    *** Flyers en fin de topic

    -> CHRONIQUES

    * Une chronique de The Fifth Season en francais est parue sur LA HORDE NOIRE

    -> MYSPACE

    * Notre myspace a été relooké aux couleurs du concert de nos 20 ans.

    -> INSOLITE

    * Quand la promo pour un concert local est annoncée jusqu'au Chili, c'est ICI

    -> FLYERS

    * TRAILER GOMORAH'S DELIRIUM NIGHT 3











    ** N'hésitez pas à copier / coller les flyers / bannières ci-dessus et à les faire tourner (mails, sites, myspaces, forum...), toute propagande est bonne à prendre.
    avatar

    Message le Lun 15 Fév 2010 - 16:31 par Fred / INHUMATE

    INHUMATE VA FETER SES 20 ANS !!!

    Faire part de naissance :


    (Hard Force n° 31 avril/mai 1990)


    INHUMATE fêtera ses 20 ans en 2010. 20 années ponctuées de 5 albums et de multiples concerts aux quatre coins de l'Europe. Pour célébrer cet événement, INHUMATE invitera leurs vieux potes (la première rencontre date de 1994), et meilleur groupe de grind français : BLOCKHEADS, leurs jeunes potes (la première rencontre date de 2002) et un des tout meilleurs groupes de brutal death français : BENIGHTED et une pointure internationale en matière d'ultra violence musicale : YACOPSAE.
    Cette soirée se présente déjà comme un moment culte de l'histoire du grind en France. Aurez-vous le courage de rentrer dans le pit ce soir là ? Attention, les places seront limitées, ...



    -> INHUMATE : www.myspace.com/inhumate
    Bio : INHUMATE (anagramme d'Humanité) est certainement le plus ancien groupe de grind core (ou assimilé) français toujours en activité. INHUMATE perpétue depuis son origine les principes du D.I.Y. (auto production complète), n'en déplaise à certains grincheux. Le groupe est aussi reconnu pour son intégrité forcenée et ses prestations scéniques décalées et extrêmes.



    -> YACOPSAE : www.myspace.com/yacopsae
    Bio : L'origine du groupe remonte à août 1990, de cette époque ne subsiste que Stoffel (guitare / chant). Le reste du line up s'est stabilisé en 1996. YACOPSAE (qui signifie "Jacob" au pluriel) a donné plusieurs centaines de concerts de leur ultra fastcore en Europe et aux USA.



    -> BLOCKHEADS : www.myspace.com/blockheads
    Bio : Blastant plus vite que la lumière depuis 1992, BLOCKHEADS (dont la traduction donne "fous" !) s'auto proclame en tant que groupe engagé comme un rempart monolithique contre l'exploitation, le sexisme, le racisme, les pro-lifers, le nationalisme et le fascisme. Qui ne les a jamais vus en concert ne peut comprendre la clarté et l'assourdissante intensité du propos.



    -> BENIGHTED : www.myspace.com/brutalbenighted
    Bio : Composé de musiciens d'autres groupes, BENIGHTED voit le jour en mai 1998. Si le groupe évoluait dans un black metal sulfureux à ses débuts, il a rapidement pris conscience que le death metal était sa vocation. Après quelques bons albums et des prestations scéniques reconnus par le public, BENIGHTED s'impose en France comme un fer de lance de la scène brutale.


    ***************************

    Le concert aura lieu le 15 mai 2010 au Grillen de Colmar (68)
    Prix : 15 euros
    Ouverture des portes : 19 h 30
    Info : inhumategrind@wanadoo.fr - 03.88.04.02.70 (Fred / INHUMATE)
    Info : easternblastingcrew@orange.fr (Sam / E.B.C.)
    Préventes : the_burning_mad@yahoo.fr (Damien / INHUMATE) ou dans le réseau FNAC


    Pour discuter de la date, cliquez ICI (forum INHUMATE) ou LA (forum E.B.C.)

    N'hésitez pas à copier / coller et à diffuser largement le flyer et la bannière ci-dessous.
    Si vous pensez pouvoir nous aider en diffusant flyers / affiches, contactez nous.

    ***************************

    -> TRAILER DU CONCERT ICI




    avatar

    Message le Lun 1 Fév 2010 - 22:14 par Fred / INHUMATE

    -> CONCERTS

    * 13/03/10 Gomorah's Delirium Night # 3 (Bordeaux / France) INHUMATE + more
    * 17/04/10 Grind'n'Death Fest (Lille / France) INHUMATE + TREPAN'DEAD + more
    * 01/05/10 Rage of Destruction (Peer / Belgique) INHUMATE + ROMPEPROP + more
    * 15/05/10 INHUMATE XXth Anniversary show (Colmar / France) INHUMATE + BLOCKHEADS + BENIGHTED + YACOPSAE

    ** EPITOME nous a proposé une tournée (tout pris en charge) de 20 dates en Ukraine / Russie pour la rentrée 2010, malheureusement (et toujours pour les raisons habituelles) nous avons été obligés de décliner l'offre).

    *** MALIGNANT TUMOUR nous a aussi proposé de partager l'affiche pour qq dates chez eux, même réponse qu'au dessus.

    **** D'autres dates sont en cours de négociation
    ***** Flyers en fin de topic

    -> CHRONIQUES

    * Une chronique de The Fifth Season en anglais est parue dans le mag turc KRVESTREB # 3



    * Une chronique de The Fifth Season en anglais est parue dans le mag ukrainien ANTICHRIST # 9



    -> INTERVIEW

    * ICI le mag METALSCRAP # 3 (1997) avec une interview d'INHUMATE (en russe) à télécharger... Quand le net permet de renouer des contacts des années plus tard...

    -> DIVERS

    * ICI un petit perçu du référendum 2009 pour FRENCH METAL selon INHUMATE (cherchez l'erreur héhé)

    -> INSOLITE

    * Quand INHUMATE se décline au féminin ça donne ça :



    (merci konik)

    -> FLYERS



    * TRAILER GOMORAH'S DELIRIUM NIGHT 3









    ** N'hésitez pas à copier / coller les flyers / bannières ci-dessus et à les faire tourner (mails, sites, myspaces, forum...), toute propagande est bonne à prendre.
    avatar

    Message le Ven 1 Jan 2010 - 13:45 par Fred / INHUMATE

    INHUMATE vous souhaite une bonne année 2010 à tous !!!

    -> CONCERTS

    * 13/03/10 Gomorah's Delirium Night # 3 (Bordeaux / France) INHUMATE + more
    * 17/04/10 Grind'n'Death Fest (Lille / France) INHUMATE + TREPAN'DEAD + more
    * 01/05/10 Rage of Destruction (Peer / Belgique) INHUMATE + ROMPEPROP + more
    * 15/05/10 INHUMATE XXth Anniversary show (Colmar / France) INHUMATE + BLOCKHEADS + BENIGHTED + YACOPSAE

    * D'autres dates sont en cours de négociation
    ** Flyers en fin de topic

    -> CHRONIQUES

    * Une chronique de The Fifth Season en francais est parue sur ARNWALD

    -> COMPIL

    * Nous appairaissons sur la compil "Blasting Sensation Part I" (téléchargeable ICI) mise en place par UNITED WINGS REC. Y participent aussi HCF (RIP malheureusement), PUMONARY FIBROSIS entre autres.



    -> INTERVIEW

    * Une interview en francais est disponible sur ARNWALD

    * Une interview en anglais est disponible sur DIABOLICAL CONQUEST

    -> FLYERS



    * TRAILER GOMORAH'S DELIRIUM NIGHT 3





    ** N'hésitez pas à copier / coller les flyers / bannières ci-dessus et à les faire tourner (mails, sites, myspaces, forum...), toute propagande est bonne à prendre.
    avatar

    Message le Mar 1 Déc 2009 - 11:20 par Fred / INHUMATE

    -> CONCERTS

    * 13/03/10 Gomorah's Delirium Night # 3 (Bordeaux / France) INHUMATE + more
    * 17/04/10 Grind'n'Death Fest (Lille / France) INHUMATE + TREPAN'DEAD + more
    * 15/05/10 INHUMATE XXth Anniversary show (Colmar / France) INHUMATE + BLOCKHEADS + BENIGHTED + YACOPSAE

    * D'autres dates sont en cours de négociation
    ** Flyers en fin de topic

    -> 20 ANS D'INHUMATE

    * Pour célébrer deux décennies dédiées à la bestialité musicale extrème (20 ans d'INHUMATE !!) nous organisons (en co-production avec les excellents EASTERN BLASTING CREW) un concert au Grillen de Colmar ; ce sera le 15 mai 2010. L'affiche sera composée de nos potes de BENIGHTED (peut être ce qui se fait de mieux en matière de brutal death en France), de BLOCKHEADS (sans conteste le meilleur groupe de grind core français avec qui nous avons fait nos premières armes dans le milieu des années 90) et des allemands de YACOPSAE (pour ceux qui ne connaitraient pas, écoutez leur album "Tanz Grosny Tanz", vous comprendrez...). Réservez d'ores et déjà votre week end, les paces seront limitées...
    -> INHUMATE : www.myspace.com/inhumate
    -> YACOPSAE : www.myspace.com/yacopsae
    -> BLOCKHEADS : www.myspace.com/blockheads
    -> BENIGHTED : www.myspace.com/brutalbenighted

    -> CHRONIQUES

    * Une chronique de The Fifth Season en allemand est parue sur BLEEDING 4 METAL

    * Une chronique de The Fifth Season en espagnol est parue sur PITCHLINE

    * Une chronique de The Fifth Season en français est parue sur METAL FRANCE

    * Une chronique de The Fifth Season est parue dans LE TAFEUR # 30 :



    -> INTERVIEW

    * Une interview d'INHUMATE est diponible sur Engenharia Radio (Portugal), émission Moshpit # 82

    -> MYSPACE

    * Des photos des SWR Fest et Bracara Extreme Fest (Portugal - 26/08/08 et 14/11/09) ainsi que du Warrioir's Fest (Puttelange au Lac - 21/11/09) ont été ajoutées aux dossiers correspondants.

    * Plus de 300 photos bien brutales du Petrogrind Fest (Russie - 31/10/09) -dont celles ci-dessous- ont été ajoutées au dossier correspondant.









    -> VIDEO

    * Voici quelques videos (youtube) du Bracara Extreme Fest : video 1, video 2, video 3, video 4.

    -> INSOLITE

    * Voici le logo d'UNTAMED revu à la sauce INHUMATE... Sacré Ptiot :)



    -> FLYERS



    ** TRAILER GOMORAH'S DELIRIUM NIGHT 3

    *** N'hésitez pas à copier / coller les flyers / bannières ci-dessus et à les faire tourner (mails, sites, myspaces, forum...), toute propagande est bonne à prendre.
    avatar

    Message le Dim 22 Nov 2009 - 23:23 par Fred / INHUMATE

    Et voici le compte rendu de Christophe de notre concert à Puttelange au Lac (57). Comme d'hab l'original est visible : ICI (message # 3132).



    eh eh petite soirée sympa hier pour fêter l'anniversaire de hoplà et du bun's!

    on a rencart au local à 15h15, on s'y rejoint avec le gredin, fred et le polo. on récupère bouvie en y allant. on papote un peu et hop, matos dans la caisse et zou! direction cherchage de bouvie. petit note rigolote : le gredin et moi, et le polo et fred, portons le même t-shirt icon_mrgreen.gif donc 2 x UNTAMED et 2 x INHUMATE, ce qui fera bien sourire notre bûcheron sibérien...

    ce dernier s'enfourne dans sa voiture KGB (n'est pas sibérien qui veut) avec le fredouille, et moi j'embarque un jeune gredin et un vieux pou mort

    bonne parlotte jusqu'à l'arrivée, on trouve sans trop de soucis et on découvre une fort belle salle, avec une belle scène, assez grande d'ailleurs. ah les salles municipales eh eh!

    ce soir on est en famille une fois de plus, c'est bien cool... petites pizzas sympa en repas, après avoir dit bonjour à tout le monde et il est presque l'heure pour les UNTAMED d'envoyer le bois.

    bon apparemment le gars de la sono a de la sciure dans les cages à miel (y a peut êter une ruche dedans, ou des termites? ) mais on n'entend absolument pas le chant lead, de JP, qui pourtant est loin d'être aphone... ceux qui les ont déjà vu en live savent de quoi je parle! donc le sonoman met bien 3 ou 4 titres à se rendre compte qu'il manque un truc. ceci dit ça n'empêche nullement les UNTAMED de jouer... et c'est pas du bois qu'ils envoient mais des poutres! foutreblast (copyright fred) , ça m'éclate bien, mais ne peux trop me lâcher vu que je joue plus tard. le JP est impressionnant et tout le monde assure vraiment; ça bouge sur scène, les riffs sont simples, efficaces et salement accrocheurs... bref, ça chie cool. seul bémol, la salle presque vide au début qui se remplit peu à peu...

    vient ensuite le tour d'EN PHASE, des potes à hoplà et buns, ça joue bien, sorte de néo/hard core, mais bon c'est vraiment pas ma tasse de thé. je parlotte avec les UNTAMED/MASSIVE CHARGE et autres personnes...

    ensuite c'est aux MASSIVE CHARGE justement... et là aussi ça joue bien, très bien même. leur batteur est quand même salement impressionnant de précision! ça me fait penser à du KRONOS, niveau propreté du jeu, mais en grind ... encore une fois ça bouge vraiment bien, mais je m'économise, car on joue un peu plus tard... d'ailleurs je ne sais aps comment ils font pour assurer 2 sets comme ça le p'tiot lui saute un peu partout, avec ses jambes super haut, ça le fait bien!

    les gars de CYNICAL BASTARDS prennent le relais, le chanteur arrive direct du boulot, mais en tout cas, également un bon set avec leur zic accrocheuse... un délire rigolo avec un mec déguisé en robot, marrant, et bonne prestation d'après ce que j'ai vu, mais je n'ai zieuté que durant 5 minutes. j'ai fait ma sieste traditionnelle ensuite.

    puis ce fut à nous... je pense qu'on a bien joué, le pogo était bien méchant par moment, avec plein de membres de la famille, mais dommage qu'il y avait tant d'espace, je pense qu'une petite 20aine de personnes en plus aurait rendu tout ça nettement plus viril je suppose que la défection des BLOCKHEADS y est un peu pour quelque chose... ils doivent avoir bien les boules d'ailleurs, les pauvres (bien content d'avoir vu Eric d'ailleurs)

    final : une centaine d'entrées payantes, une très bonne ambiance, genre concert entre pote (normal, c'est la famille eh eh) et je pense une soirée d'anniversaire pour Jérôme et Buns réussie

    et là, après une courte nuit, et avoir décliné l'offre d'une after avec le gredin chez un de ses potes, je suis au boulot... pas drôle, mais bon... maintenant, on va se concentrer sur les nouveaux titres... au travail!

    et nickel le report de la soirée à Aspach le haut
    avatar

    Message le Mar 17 Nov 2009 - 22:46 par Fred / INHUMATE

    Et voici les comptes rendus de Damien de nos concerts au Petrogrind Festival (Russie) et au Bracara Extreme Festival (Portugal). Comme d'hab les originaux sont visibles : ICI (message # 36) et LA (message # 129).



    On a joué en Russiiiiiiie ! L’écrire ne m’aide pas beaucoup plus à réaliser car depuis qu’on est rentré j’ai toujours du mal à y croire.
    Le périple commence tôt dans la nuit de vendredi à samedi. Chris me cherche à 4h00 du mat, direction le local, on charge le bordel, tous déjà clairement surexcités. Départ pour l’aéroport de Francfort, la surexcitation a du s’étioler pour ma part puisque je dois rester éveiller 3 minutes sur les 2 heures de trajet… Pareil pour notre bûcheron d’ailleurs. Je me réveille vaguement par moments le temps de comprendre que Fred et Chris bavassent en non-stop, j’essaie de comprendre de quoi ils parlent mais je me rendors.

    Moi j’aime pas les avions. J’ai toujours trouvé que voler dans un truc en métal de je sais pas combien de tonnes à 10 km du sol et à 800 km/h était un peu trop ambitieux. Mais bon, trajet nickel, un petit repas servi avec une bonne bière, Chris est aux anges forcément, et on arrive en Russie. Première surprise : les contrôles sont moins drastiques que ce que j’imaginais. Un petit quiproquo marrant. On passe par la sortie « Rien à déclarer », un russe stoppe le Bouvi et lui cause en Russe. Bouvi répond pas vraiment, lui fait un signe du menton genre « De qui de quoi ? », l’autre continue à parler en Russe, nouveau signe du menton du Bouvi genre « t’as pas compris que je ne parle pas russe ? », le russe démord pas, attends qu’on déclare quelque chose avant de se rendre compte qu’il est sous le panneau « Rien à déclarer », rougis un poil et nous laisse passer. Bouvi « Attends, le mec, je vais lui parler en Alsacien on verre s’il comprend quelque chose » icon_wink.gif.

    Après une attente de quelques minutes dans un froid…très froid... Julia que vous avez vu en photo nous cherche et direction l’hôtel. La partie de la ville près de l’aéroport est une zone industrielle très moche, sale, embouteillages partout et conduite de tarés. Ah oui, je dois préciser, conduite de tarés SANS ceinture pour 90% des gens sur la route. Va comprendre. Tout est en cyrillique, on comprend rien et ça nous éclate, on arrive dans une partie de la ville faite de très grandes avenues, les immeubles sont en général très imposants mais relativement peu hauts, on arrive à l’hostel. Alors oui, l’hostel. Genre illégal et toléré, le truc : un peu comme un appartement modifié en douce en chambres d’hôtes. L’immeuble est sombre, presque délabré, un peu à la Blade Runner pour ceux qui verront de quoi je parle. L’hostel est au contraire sympa comme tout, silencieux, propre, calme, douillet, tout comme la femme de l’accueil (je parle de ‘calme’ et ‘silencieuse’ seulement, là, hein icon_wink.gif).

    Direction la salle. A côté de l’entrée du festoche, une énorme file d’attente de dizaines de jeunes 15-20 ans, mais c’est pour le Petrogrind, c’est pour la boîté juste à côté icon_wink.gif, pas trop le même monde, là…

    Une première : on contrôle nos étuis et mallettes de matos à l’accueil. Les mecs sont pas là pour plaisanter… Un escalier, une fois en haut : à gauche grande scène, à droite couloir vers la petite scène, et tout droit backstage, bondée, suintante et bruyante comme j’adore. Hop une petite bière pour fêter ça.

    Alors question groupe sur ce festoche je pourrais pas dire grand-chose. J’en ai vu quelques-uns, loupé de trop, surtout Grind Crusher de la sympathique expatriée en Norvège Stéphanie (juste après notre set, donc rien vu pour ma part). Pulmonary Fibrosis, bonne musique même si sur scène ça ne bouge pas beaucoup. J’hallucine en voyant que le dernier groupe joue après 5h00 du mat !

    Discut avec pas mal de monde dans un anglais approximatif, l’ambiance est velue, agréable. Pour faire court, non ce n’est pas un cliché macho à 2 balles : les femmes russes sont effectivement sublimes. Vraiment hallucinant. Et le mec de Pulmo de me montrer des vidéos avec des filles qui se caressent sur scène pendant leur gig à Moscou avec un vieux sourire lubrique…

    La tâche de la soirée, c’est le gratteux de Torsofuck. Le groupe joue bien, la musique me plaît. Mais ce mec… Bourré comme c’est pas permis. Le mec défonçait tout et tout le monde avec sa gratte dans les loges avant de jouer, tenait à peine debout, s’accordait avant de balancer l’instrument sur le canapé pour être sûr qu’elle se désaccorde à nouveau, vraiment pas la classe. Le gars rôde dans les backstage, ouvre mon étui à guitare, y prend nos setlists et les balance à travers la pièce en se marrant. Excédé, je m’approche de lui en gueulant « What the fuck is that ??? ». Je vois dans ses yeux qu’il était trop bourré pour se rendre compte que ce n’était pas son étui, « Sorry, man, sorry», « Yeah yeah, go on stage and stop that ». Cela dit leur concert fut plutôt bien, si on omet que le gratteux s’est vautré sur le sol avec un gros larsen pas joli du tout à la fin et que la réaction du chanteur a été de se barrer de scène en soupirant tristement devant le spectacle donné par son zikos. Mais c’est pas tout. A nous de monter sur scène. Mon prédécesseur met une heure à ranger son matos, et s’il y a un moment où je ne suis pas cool du tout, nerveux et impatient c’est bien les 10 minutes pré-gig. Au moment où je suis quasiment installé et que j’ai le dos tourné, le mec se met à débrancher tout mon bordel, je vais le revoir « Why are you still here ??? », le mec me répond un truc incompréhensible, d‘où émergent des flopées de « Sorry, sorry » sans pour autant se barrer de la scène, et alors qu’il s’excuse il marche sur le jack de mon wireless, le tordant à moitié. Pffff je commençais à péter un câble… Finalement il se barre, et on attaque.
    On se faisait la réflexion ce week-end, depuis quelques gigs, les souvenirs post-show sont de + en + flous, il en reste juste une essence, mais la meilleure, celle sans alcool, sans drogue quelconque, sans artifices, celle de la scène, tant et si bien qu’il ne me reste en mémoire que quelque minutes sur les 45 jouées, pas de détails, juste une vague de bordel assourdissant et de public au taquet. Signe d’un concert réussi, grâce au public déchaîné, bravant la séparation d’un mètre entre la scène et les barrières en métal pour faire la fête avec nous, ce fut génial. Le fait d’être en Russie accentue le plaisir et le contact avec les gens, des frissons partout pendant tout le set.
    Après quoi on m’offre très gentiment une bouteille de vodka à la sortie de scène, étant le seul à en boire du groupe ce fut un beau cadeau fait à Inhumate je trouve icon_wink.gif. L’after est bien bonne aussi, je fraternise avec une sympathique russe, Chris est la rockstar de la soirée (il aimera pas que je dise ça mais bon c’était un peu le cas quand même). Retour à l’hostel, Fred décore buccalement le trottoir, puis discute et picolage de vodka avec les mecs de Pulmo dans la chambre, tous très très cools.

    Au réveil, petite pizza pour se caler la fosse à alcool et notre gentille et charmante co-organisatrice Nadia nous emmène découvrir Saint-Petersbourg. Des avenues immenses, des bâtiments majestueux peu élevés mais tout en longueur, couvrant parfois plusieurs dizaines de mètres des avenues. Le reste vous avez vu les photos, superbe église, t-shirt Untamed « Fucking Grindcore » tout à fait approprié à l’ambiance religieuse. Plein d’ambiance, des grandes avenues aux parcs en passant par un quartier rappelant Venise, plusieurs heures de balade dans le froid mais avec plaisir. De retour à l’aéroport, un petit verre (un pour se désaltérer, l’autre pour boire, hein Fredouille icon_wink.gif) puis hop dans l’avion. Fou rire de 15 minutes avec le Fred lorsque le mini-bar de l’avion s’arrête à notre hauteur, un retour en voiture pas facile, surtout pour Chris, et le sentiment d’avoir vécu un des meilleurs week-ends avec le groupe. C’est vraiment notre Eden, les pays de l’Est, on y est toujours tellement bien reçus que c’en est émouvant. A quand Moscou ??

    P.S.: Je poste bientôt les photos, ça vaut le coup vous verrez...



    Et voilà, deux semaines après la Russie, le sale petit veinard que je suis à la chance de rejouer au Portugal avec mes frères de scène. Depuis 3 ans j’attends le gag « Mais non c’est une blague, tu pourras jamais faire partie de ce groupe et vivre des tels trucs, bien baisé, mec, t’y as cru, hein ?? », mais non toujours rien, c’est bien réel…

    Départ samedi 4h00 du local, direction Bâle-Mulhouse, un peu dans le gaz mais motivé, on embarque vite fait, et je crois que quasiment tout le monde pionce pendant tout le vol, je dois rester éveillé 20 minutes sur les 2h30 que dure le trajet.

    Dès l’arrivée, Philip, un des mecs de l’orga nous attend, très sympa, et nous conduit à notre auberge de jeunesse, sous un ciel gris de chez gris (il est pas censé faire beau au Portugal ?). On crève de faim, on se balade donc dans le petit patelin en question, on s’arrête dans un petit snack, dans lequel on dévalise toutes les viennoiseries restant en vitrine, accompagnées de quelques Super Bock (ben oui, au p’tit déj, normal). On papote pendant un bon moment dans ce p’tit resto, super moment. Ensuite retour à la piaule et re-sieste (ben oui, toujours vanné, quoi).

    Philip revient nous chercher, on croise d’autres groupes arrivant à l’auberge, mais l’ambiance est bizarre, personne ne se dit un mot, étrange, donc pas de trop de fraternisation entre groupes à ce stade de la journée. Direction Braga, c’est pas à côté, mais ça vaut le coup. Une bonne salle de taille idéale, genre la petite scène de la Laiterie en moins large, parfait à mon goût. On est tout de suite accueilli par le commando XuXu : « Inhumate ! Loro Loro Lolo ! », on se fait pas remarquer du tout, et ça fait chaud au cœur de les revoir. On regarde le gig d’un groupe portugais, j’ai oublié le nom (les copains vous vous souvenez ?), un peu lent mais excellent groupe bien en place et puissant. Un petit casse-dalle, quelques bières, puis un vrai repas excellent préparé par l’orga, prenant en compte les végétariens, ça fait toujours plaisir. Malheureusement on conviendra tous qu’on a mangé un peu tard et on le sentira sur scène par après. Le moment venu de jouer, on s’installe, le son sur scène est absolument nickel et mis en place en quelques minutes, et en façade pareil, comme on le vérifiera pendant Mother Fuck Her lorsqu’on descendra de scène pour jouer dans le pit… Même remarque que pour le Petrogrind, tout va vite, très vite, trop vite, sur un set de 40 minutes qu’on doit même raccourcir (exit « Grind to the Core », dommage, mais fallait bien faire un choix), un public qui slamme, pogote, un bon wall of death pendant « For Lust » (putain quel pied !!), techniquement on s’en sort pas trop mal, c’est bon pour le moral aussi, ça, mais bordel j’ai rien compris une fois de plus, les souvenirs collés les uns derrière les autres n’excèdent pas les 10 minutes, encore cette trance qui a tout géré icon_wink.gif. Les gens ont l’air d’avoir aimé, et c’est tout ce qui compte de toute façon : ne pas se chier dessus techniquement, prendre du plaisir et avant tout le partager avec eux. Et bordel j’en ai échangé des regards de fous furieux complices avec les mecs de devant en train de brailler tout ce qu’ils pouvaient, quelles sensations…

    Après le gig, hop, devinez quoi, on se met à picoler, surtout Chris comme d’hab, une petite eau-de-vie qui fait mal, sur la gentille initiative de Char, ce qui me vaudra d’être très très bourré au point de m’écrouler en backstage vers 3h00 du mat (enfin je crois). Avant ça, que de bons moments. Minsk, groupe qui officie dans un genre de stoner, que j’ai beaucoup aimé. Malignant Tumor, bon, rock’n roll, moi bien bourré et allumé, j’ai fait place à la session « pétage » de la soirée pour ma part. Pétage de câbles dans le pogo, pétage des jambes et des bras à force de slams ratés et de pogos très virils, pétage de neurones à coups de vodka, pétage d’appareil photo numérique (oui oui, je l’ai bien pété en le laissant dans ma poche lors de tout le concert de Malignant Tumor, il y a des soirées où les cuites ça se paye cher) mais pas de regrets, je voulais me lâcher comme un bourrin pendant ce week-end, je crois que c’est ce que j’ai fait.

    Après la fin de la soirée dans la salle et le retour, me demandez pas, je m’en souviens pas. Retour à l’auberge de jeunesse, où je squatte un peu dans la piaule avec les mecs de Minsk et de Altar of Plagues, mais pas trop longtemps puisqu’on nous fait comprendre que vu le bruit les flics allaient pas tarder. Du coup dodo, et réveil après quelques heures de sommeil pour le petit déj, je suis encore flingué de la veille, un peu de vodka pour se remettre en forme, mais finalement re-sieste après le petit-déj, je crois que c’est la première fois qu’on a autant le temps de se reposer lors d’un concert ! De retour dans le petit snack de la veille après avoir marché sous la pluie (s’arrête pas, la chienne), casse-croûte et bière avant de retourner à l’aéroport. Et toujours cette pluie. Toute la journée, incroyable. L’avion part avec un peu de retard, ça bouscule un peu dans la carlingue mais moins que ce que je craignais. Lorsque l’hôtesse passe avec son chariot pour me demander si je veux quelque chose :
    - Un sandwich au fromage et une bière, s’il vous plaît.
    - On n’a que des sandwichs avec de la viande.
    - Ah… Bon ben je vais prendre une deuxième bière.
    - Pardon ?
    - Ben je vais prendre deux bières.
    - Vous tenez bien l’alcool Monsieur ?
    - Ouais, je crois.
    - Vous savez qu’en altitude l’effet de l’alcool est multiplié par trois.
    Je m’empêche de répondre « Putain trop cool ! » et je dis :
    - Ne vous inquiétez pas.

    Une petite bière, du Origin à fond dans les oreilles, et le livre « We Are (All) Motörhead » entre les mains, ma peur de l’avion se dissipe vite et je profite de ces quelques instants de répits, littéralement entre ciel et terre, chassant de mon esprit que la vie « normale » allait reprendre le dessus d’ici quelques heures accompagnée du fameux blues post-concert pas toujours évident à gérer.
    Quel week-end encore, retourner au Barroselas l’année prochaine serait fantastique, pouvoir retrouver l’énergie que nous a transmis le Portugal, encore un paquet d’images et de sensations à garder dans sa tête avant la prochaine dose de trance incomparable… Dans moins de 5 jours maintenant…
    avatar

    Message le Lun 2 Nov 2009 - 16:21 par Fred / INHUMATE

    -> CONCERTS

    * 14/11/09 Bracara Extreme Fest (Braga / Portugal) INHUMATE + MALIGNANT TUMOR + JAPANISCHE KAMPFHÖRSPIELE + more
    * 21/11/09 (Puttelange aux Lacs / France) INHUMATE + BLOCKHEADS + CYNICAL BASTARD + more
    * 13/03/10 Gomorah's Delirium Night # 3 (Bordeaux / France) INHUMATE + more
    * 15/05/10 INHUMATE XXth Anniversary show (Colmar / France) INHUMATE + BLOCKHEADS + more

    ** D'autres dates sont en cours de négociation
    ** Flyers en fin de topic

    -> DISCOGRAPHIE

    * La version folder LP (limitée à 150 ex) de notre album The Fifth Season est disponible (10 € + port). Les collectionneurs de vynil et autres personnes intéressées peuvent prendre contact avec Yannick gysc@free.fr pour plus d'infos.





    -> CHRONIQUES

    * Une chronique de The Fifth Season en bulgare est parue dans le mag PRO ROCK



    -> MYSPACE

    * Voici notre "flagcounter" pile poil un an (20 octobre 2009) après son installation :



    A noter que durant cette année écoulée notre myspace a reçu des visites de 104 pays différents.

    * De superbes photos prises lors de l'U.S.F. (24/10/09) ont été ajoutées au dossier correspondant.

    -> GRIND YOUR SOUL

    * Le site GRIND YOUR SOULa été mis à jour (sections productions (audio, textile) et concerts), vu l'actualité chargée de ces derniers temps notre webmaster (j'ai nommé Tos :-)) a eu fort à faire, encore merci à lui !

    -> VIDEO

    * ICI, une Video de "Mother fuck Her" (avec tout le monde sur scène :-) au 412

    * ICI une petite video de présentation d'INHUMATE diffusée sur Alsace 20, la chaine de télé locale.

    * Et ICI un documentaire sur le metal dans lequel on trouve quelques extraits live d'INHUMATE et de GORYPTIC lors du Soul Grinding Festival 7 que nous avions organisé en février 2007.

    -> UNITED SICKNESS FESTIVAL

    * L'USF # 2 "Brutal d'Est" est passé. 340 entrées payantes, des concerts au taquet, ce fut vraiment une soirée exceptionnelle. Pour lire les reports cliquez ICI (à partir du message # 106).
    Nous tenons à remercier une fois encore L'asso Zone 51 pour la coprod et de nous avoir fait confiance ! En espérant que l'on puisse remettre ça l'an prochain !

    * En cliquant ICI vous verrez l'article paru dans les Dernières Nouvelles d'Alsace suite au festival.

    -> FLYERS





    ** N'hésitez pas à copier / coller les flyers / bannières ci-dessus et à les faire tourner (mails, sites, myspaces, forum...), toute propagande est bonne à prendre.
    avatar

    Message le Sam 10 Oct 2009 - 20:01 par Fred / INHUMATE

    Notre album "The Fifth Season" est sorti en folder LP vynil blanc (limité à 150 exemplaires) :





    Pour toute info complémentaire contactez Yannick à gysc@free.fr
    avatar

    Message le Jeu 1 Oct 2009 - 17:51 par Fred / INHUMATE

    -> CONCERTS

    * 24/10/09 United Sickness Fest # 2 (Sélestat / France) INHUMATE + UNTAMED + CALCIFERUM + MOLOSSE + MALARIAH + DILUVIAN + AGON + XAROS
    * 31/10/09 Petrograd Fest (St Petersbourg / Russie) INHUMATE + more
    * 14/11/09 Bracara Extreme Fest (Braga / Portugal) INHUMATE + MALIGNANT TUMOR + JAPANISCHE KAMPFHÖRSPIELE + more
    * 21/11/09 (Puttelange aux Lacs / France) INHUMATE + BLOCKHEADS + CYNICAL BASTARD + more
    * 13/03/10 Gomorah's Delirium Night # 3 (Bordeaux / France) INHUMATE + more

    ** D'autres dates sont en cours de négociation
    ** Flyers en fin de topic

    -> CHRONIQUES

    * Une chronique de The Fifth Season en français est parue sur LES ETERNELS

    * Une chronique de The Fifth Season en français est parue sur PAVILLON 666

    * Une chronique de The Fifth Season en français est parue sur KAOSGUARDS

    * Une chronique de The Fifth Season en allemand est parue sur METAL OBSERVER

    * Une chronique de The Fifth Season en français est parue sur SKARTNAK

    * Une chronique de The Fifth Season en français est parue sur THRASHOCORE

    * Une chronique de The Fifth Season en anglais est parue sur DIABOLICAL CONQUEST

    * Une chronique de The Fifth Season en tchèque est parue dans le mag PARAT, visuel sous l'interview

    -> INTERVIEW

    * Une interview en français est disponible sur THRASHOCORE

    * Une interview en espagnol est dipsonible en téléchargeant le mag RISE! (format pdf), cliquez ICI

    * Longue interview de Fred dans le magazine tchèque PARAT (désolé pour le scan foireux), suivie de la chronique de l'album.





    -> VIDEOS

    * Voici une série de videos de notre prestation au FEKAL PARTY (Prague le 29 août 2009) : VIDEO 1, VIDEO 2, VIDEO 3, VIDEO 4, VIDEO 5 ; ainsi qu'un petit "Sickness is the law" de bonne facture ICI

    * Et ICI une video de "whisper" extraite de notre show au Bestial Blast. Ambiance night club ganrantie héhé

    -> PHOTOS

    * Des galeries de photos de nos concerts au Fekal Party (Rep Tchèque le 29/08/09), au Second Blast (Strasbourg le 12/09/09) et au Bestial Blast (Marange-Silvange le 26/09/09) a été rajoutées dans les dossiers correspondants sur notre myspace

    -> UNITED SICKNESS FEST

    * Dans moins d'un mois aura lieu la 2ème édition du UNITED SICKNESS FEST (affiche en fin de post). Pour rappel, la thématique en sera "les groupes du Grand est de la France" (avec lesquels on a des affinités bien sûr :-). Y participeront :

    INHUMATE -> www.myspace.com/inhumate
    AGON -> www.myspace.com/agondeath
    DILUVIAN -> www.myspace.com/diluvianfr
    UNTAMED -> www.myspace.com/untamedgrindcore
    MOLOSSE -> www.myspace.com/molosse
    CALCIFERUM -> www.myspace.com/calciferum
    MALARIAH -> www.myspace.com/malariah
    XAROS -> www.myspace.com/dallasgrindcore

    * Voici le visuel du sampler qui sera donné gratuitement aux 500 premières personnes prenant un billet



    * Voici le visuel du t-shirt (60 exemplaires) qui sera mis en vente le jour du festival



    -> MERCHANDISING

    * Comme nous l'avions annoncé il y a quelques temps, les mexicains de GRIND & DESTROY viennent de sortir des t-shirts INHUMATE (visuel ci-dessous). Nous en avons reçu quelques uns, donc s'il y a des gens intéressés prenez contact avec Yannick gysc@free.fr



    -> INSOLITE

    * Après les t-shirts, patchs, stickers contrefaits, voici le patch 100% brodé main contrefait :) !!!



    * Si quelqu'un peut nous expliquer l'intérêt de ce myspace (dont l'origine nous est inconnue) on est preneurs...

    * ...bon, ben je ne change rien à la phrase précédente (écrite il y a quelques jours), je me contente de m'auto-répondre en postant ci-dessous un message qui éclaire les choses. Qui se rappelle de Preuchdorf ???? Pour mémoire c'était le 1er mars 1997...



    * Et voici des photos de Damien & Fred posant avec Pierre, un gars rencontré au Bestial Blast. La particularité de Pierre ? Il est curé :-) Alors vive l'abbé Pierre et merde aux black metalleux à l'esprit étroit !





    -> FLYERS









    ** N'hésitez pas à copier / coller les flyers / bannières ci-dessus et à les faire tourner (mails, sites, myspaces, forum...), toute propagande est bonne à prendre.
    avatar

    Message le Mer 1 Juil 2009 - 10:15 par Fred / INHUMATE

    -> CONCERTS

    * 11/07/09 Rectalzwenbad Fest (Naaldwijk / Hollande) INHUMATE + ROMPEPROP + DR DOOM + more
    * 29/08/09 Fecal Party Fest (Prague / Rep. Tchèque) INHUMATE + CBT + DEAD + DR DOOM + more
    * 12/09/09 Second Blast (Strasbourg / France) INHUMATE + TREPAN DEAD + more
    * 26/09/09 Bestial Blast Fest (Silvange Marange / France) INHUMATE + MASSIVE CHARGE + AGON + UNTAMED + CYNICAL BASTARDS
    * 24/10/09 United Sickness Fest # 2 (Sélestat / France) INHUMATE + UNTAMED + CALCIFERUM + MOLOSSE + MALARIAH + DILUVIAN + AGON + XAROS
    * 31/10/09 Petrograd Fest (St Petersbourg / Russie) INHUMATE + more

    ** D'autres dates sont en cours de négociation
    ** Flyers en fin de topic

    -> CHRONIQUES

    * Une chronique de The Fifth Season en anglais est parue sur METALLIAN

    * Une chronique de The Fifth Season en anglais est parue sur METALBITE

    * Une chronique de The Fifth Season en anglais est parue sur DEAD WEBZINE

    * Une chronique de The Fifth Season en français est parue sur U-ZINE

    * Une chronique de The Fifth Season en français est parue sur PASSION ROCK

    * Une chronique de The Fifth Season en français est parue sur SOIL CHRONICLES

    * Une chronique de The Fifth Season en français est parue sur FRENCH METAL

    * Une chronique de The Fifth Season en italien est parue sur METALITALIA

    * Une chronique de The Fifth Season en polonais est parue sur METAL CENTRE

    * Une chronique de The Fifth Season en allemand est parue sur METAL CENTRE

    -> INTERVIEW

    * Une interview en français est disponible sur METAL FEDERATION

    * Une interview en français est disponible sur DECIBELS STORM

    * Une interview en polonais est disponible sur CONFLAGRATION

    * Une interview en anglais est disponible sur 50 NAMES OF MARDUK

    -> GRIND YOUR SOUL

    ** UNITED SICKNESS FESTIVAL

    * La deuxième édition du UNITED SICKNESS FESTIVAL (24 octobre 2009 aux Tanzmatten de Sélestat / 67) se met doucement en place. Pour ceux qui ne le sauraient pas, derrière GRIND YOUR SOUL (-> www.grind-your-soul.com) se cachent les membres d'INHUMATE, c'est donc nous qui sommes les organisateurs de l'USF. Le visuel de l'affiche définitive a déjà été dévoilé le mois dernier (voir plus bas pour ceux qui n'y auraient pas fait attention).

    * La thématique de cette édition sera "les groupes du grand Est de la France", y participeront bien évidemment des groupes ayant un lien avec la GRINDING FAMILY (voir rubrique "grind your soul") :

    INHUMATE -> www.myspace.com/inhumate (grind / death)
    AGON -> www.myspace.com/agondeath (death metal)
    DILUVIAN -> www.myspace.com/diluvianfr (death metal)
    UNTAMED -> www.myspace.com/untamedgrindcore (grind core)
    MOLOSSE -> www.myspace.com/molosse (death core)
    CALCIFERUM -> www.myspace.com/calciferum (death black)
    MALARIAH -> www.myspace.com/malariah (death metal)
    XAROS -> www.myspace.com/dallasgrindcore (grind core)

    * Le profil myspace du festival a été joliment relooké pour l'occasion (merci Tos)

    ** GRIND YOUR SOUL DISTRO

    * Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, nous sommes aussi ceux qui se cachent derrière GRIND YOUR SOUL Distro. La liste de distro complète est disponible en téléchargement (format pdf) sur le site GRIND YOUR SOUL ou par mail sur simple demande à gysc@free.fr.

    * Les nouveautés sont annoncées régulièrement ICI

    * Parmi les dernières arrivées on peut trouver :



    - LOOKING FOR ANSWER : Extinction (LP)



    - JESUS CRÖST : Tot (CD)



    - FLAGIDIOUS IDIOSYNCRASY IN THE DILAPIDATION : same (CD)

    -> VIDEO

    * Des videos de notre concert à Sursee (Suisse) le 19 juin sont visibles ici : Partie 1 (avec le plus mauvais son, si vous n'en regardez qu'une passez-la), Partie 2, Partie 3, Partie 4, Partie 5, Partie 6

    -> DIVERS

    * Petit jeu estival : Quel musicien de metal français a dit de notre dernier album : Whaou c’talbum, c’est du lourd, puissant, Grind avec des atmosphères hystériques et délirants.
    Pour jouer vous pouvez envoyer jusqu'à 3 noms par MP ou par mail à inhumategrind@wanadoo.fr. Le 1er qui trouvera gagnera notre dernier album + quelques cadeaux. Si d'ici les news de septembre personne n'a trouvé nous procèderons à un tirage au sort parmi les perdants.

    * Et si vous possédez The Fifth Season n'oubliez pas que vous pouvez voter pour le titre que vous préférez, cela se passe ICI. Profitez-en pour donner votre avis sur le disque.

    -> INSOLITE

    * Un article sur moi dans le canard local (Dernières Nouvelles d'Alsace, DNA pour les intimes) :



    L'article a quand même été un peu "raboté" (le terme "censuré" serait exagéré), les die hard peuvent me contacter par MP ou mail et je leur enverrai l'article dans son intégralité.

    -> FLYERS









    ** N'hésitez pas à copier / coller les flyers / bannières ci-dessus et à les faire tourner (mails, sites, myspaces, forum...), toute propagande est bonne à prendre.
    avatar

    Message le Ven 26 Juin 2009 - 9:49 par Fred / INHUMATE

    Et voici le compte rendu de Damien de notre concert à Sursee (Suisse). Comme d'hab l'original est visible ICI (message # 45).



    Raaaaaah quelle soirée !
    Pour ceux qui ne connaissent pas, le Kulturwerk de Sursee est une salle parfaite, un bar classe, une terrasse avec des bancs idéale pour siroter du breuvage houblonné helvète tout en bronzant. Bon, sur ce coup-là il a plu non-stop alors pour la terrasse on reviendra. Il y a deux ans presque jour pour jour, je faisais mon 6ème concert avec Inhumate à Sursee avec Herpès de crachat de fillette (R.I.P.) et Sublime Cadaveric Decomposition. A l’époque, la scène consistait juste en un plateau de bois haut d’une dizaine de cm. La salle offre maintenant une scène superbe, haute d’environ un mètre, avec un son excellent que ce soit on stage ou devant la scène. Je tiens à remercier tout de suite les ingés son qui font un boulot parfait.
    Mais avant de parler du concert et de l’after, le trajet aller. C’est ça qui est cool, on est à peine parti qu’on se marre déjà.

    Départ vers 17h, deux voitures, avec Dendra, Bena et moi dans une et mes frères de grind dans l’autre.
    Arrêt dans une station, quelques bières déjà enquillées pour Bena et moi. Bena qui s’y achète une cannette de bière de 1L (je savais même pas que ça existait !!), qu’il torche en 15 minutes. Moi je lui fais le pari qu’il arrivera jamais à la terminer, qu’il laisserai un bon fond de bière éventé et chaud comme de la pisse sur la fin, mais non, il gagne le pari ce gredin, je lui dois donc un pack de 1664 (ta préférée, Bouvi, non ? ). Bon alors il faut savoir que Bena a une vessie de la taille d’un sac à main fait avec une peau de hamster nain. On repart, 15 minutes après, « faut que je piiiiiisse !! », on peut pas trop se le permettre, on suit la voiture des gredins devant vu qu’on ne sait pas où est la salle, du coup Bena essaie d’appeler Bouvi pour demander à ce qu’on s’arrête, pas de réponse, essaie sur celui de Chris, pas de réponse (par contre ce simple coup de fil tue le dernier euro du forfait de Chris, content qu’il était le mec). « Bah c’est pas grave, je passe à l’arrière et je pisse dans la cannette », super idée, quoi. Il passe à l’arrière pendant qu’on roule toujours, attend que je passe devant (pas trop envie de rester à côté de lui et d’être aux premières loges du bordel). On est obligé de monter le son de Napalm Death pour ne plus entendre la petite musique liquide qui nous vient de l’arrière, bon, c’est fait, le calme est revenu dans la voiture et Bena affiche un sourire victorieux et repu.

    On arrive vers 20h00, il pleut des cordes de piano, une petite bière, une autre et encore une autre et Mumakil monte sur scène pour ouvrir le bal. J’aime beaucoup leur dernier album et on a le droit à une bonne partie de ses titres. Ca bouge pas beaucoup sur scène mais ça envoie du gros, toujours aussi impressionnant ce gratteux, j’en reste bouche bée à chaque fois. Ca passe très vite, vient le tour de Machetazo qui joue assez tôt pour pouvoir reprendre leur avion vers l’Espagne dans la soirée. Je ne connaissais pas et j’ai adoré ! Son un peu bordélique, mais une excellente découverte pour moi, le batteur/chanteur est hallucinant, faudra qu’on m’explique comment on fait pour pas perdre son souffle quand on joue et chante à la fois, ça sent des années de boulot un truc pareil…

    On se prépare, à nous d’essayer d’envoyer le pâté, et comme Fred je n’ai pas senti pour une fois une baisse de régime au début ou à la fin un set, j’étais à bloc tout le long, quelques pains (putain j’ai oublie le break de « Whisper » meeeeeeerde mais quelle quiiiiiiche !!!), une ambiance géniale (le circle pit pendant « For Lust » est un des moments les plus forts que j’ai vécus depuis que je suis dans le groupe c’était jouissif). On va dans le pit pour « Mother Fuck Her », milieu du titre j’ai plus de son vu que quelqu’un a marché sur un de mes jacks sur scène (ça faisait longtemps d’ailleurs, je commençais presque à m’habituer à le finir, ce titre !), je monte sur scène, je pose la gratte et je vais pogoter pendant que mes acolytes finissent le morceau à 3. Je me suis vraiment bien éclaté, un de mes concerts préférés.

    Vient le moment de l’after. Comme d’hab, jamais soul avant la scène mais toujours soul après ! On squatte backstage avant d’aller à l’ancien bunker transformé en dortoir à quelques minutes en voiture de la salle. On nous informe qu’il y a plein de bières et du vin qui nous attend là-bas héhé, on s’entasse à 6 dans la voiture de Chris, suivi par les Mumakiliens qui y vont à pied. L’endroit est terrible, idéale pour une after. Tom de Mumakil nous y fera un show à s’en péter le bide de rire, sérieux, je ne me souviens plus avoir autant le fou rire à une soirée ! Les bières se vident, Tom n’en finit plus de raconter des conneries, lui et Stephan de Metal Die Hard Front s’envoient des vannes plus pourries les unes que les autres à la tronche (« Ta mère elle a tellement de bites dans le cul qu’on dirait une X-Box 360 », « Ouais ben la tienne elle… euh… elle euuuuh… elle fait des réunions Tupperware ! »), Tom souffle comme dans une trompette dans le tuyau long de 3 mètres qui sert de support à l’étagère accrochée au mur en nous faisant deviner le titre qu’il joue (j’ai eu du mal à reconnaître « Run to the Hills »), on arrête pas de se marrer, et j’ai d’ailleurs eu la chance de voir un fou rire du Bouvi mémorable, le visage rouge, les yeux remplis de larmes, en train de s’appuyer au mur et en se tenant le ventre avec un p’tit « Pfffiouuuuuhhhh » tout aigu tout mignon, moi j’ai fini par terre plié en deux, Fred limite sous la table, un grand moment, et ça a duré des heures comme ça.
    Quand je pense que certains reprennent le boulot le lundi en disant « je me suis un peu fait chier ce week-end » je crois qu’on a vraiment de la chance de vivre des concerts et des soirées pareils. Couché vers 7h du mat, il fait jour, je vais faire un petit pipi dehors avant de me coucher en profitant du calme de l’aube après la fureur de cette nuit, et hop au dodo…

    Debout 4 heures plus tard, petit-déj à la bière pour ma part, et on reprend la route, encore en train de sourire en repensant au show de Tom, quel fêtard ce mec… Merci au Metal Die Hard Front pour l’accueil et l’orga impeccable. Next stop, Grind the Nazi Scum Festival !! Avec le convoi de vieux sâles qu’on va y trouver je crois que va de nouveau y avoir du dôôôôôôsssier…
    avatar

    Message le Ven 5 Juin 2009 - 16:36 par Fred / INHUMATE

    Et comme d’habitude voici
    le report de notre dernier concert par Damien. L’original est visible ICI





    Hop hop comme ça
    fait un moment que je ne l’ai plus fait (fin de thèse + problèmes de connexion,
    ça aide pas), v’là un p’tit live report de notre week-end du 30 Mai chez les
    Picards.


    Chris vient me chercher
    vers 10h00, direction le local, je suis dans un état de fatigue lamentable
    (j’ai rendu mon mémoire de thèse la veille, le contrecoup des derniers mois de
    boulot me donne l‘allure d’un zombie), on charge le matos. On débarque à Brumath,
    le Bouvi et le Fredouille peinard sur la terrasse au soleil en train de boire
    un café. Je taxe deux Doliprane à notre cher batteur parce que de diou j’ai le
    crâne explosé.


    « T’as pris une cuite
    hier soir gredin ?


    - Ben non… »


    Moralité selon Fredouille
    « Toi c’est quand t’arrêtes de boire que t’as mal au crâne, pas quand tu bois.
    » No comment.


    En route vers
    St-Just-en-Chaussée (pour info, prononcez St-Ju et non St-JuST ; on ne le saura
    qu’une fois arrivé, dommage, encore un nom de patelin qui aurait permis de
    faire des jeux de mots bien pourris sur le trajet héhé). On écoute de la zik,
    et à un moment je ne sais plus quel groupe sort un riff bien estampillé Black
    Metal et Chris commence à nous lâcher un vieux cri à faire pâlir Belphegor
    pendant 40 secondes non-stop, on se marre. 2 minutes et il recommence la même
    chose alors qu’on met France Inter, un gentil générique d’émission tout doux et
    Chris reprend « Yaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah »


    Le trajet est un peu
    long, surtout les dernières 100 bornes sur nationale. On arrive sur place,
    l’endroit est classe, entouré de forêt, avec un parc aux abords, un bâtiment
    énorme. Un vrai labyrinthe, Emmanuel l’organisateur (qui se fait appeler
    Vicomte, bon, pourquoi pas) nous accueille et nous fait visiter les lieux. Il
    me faudra bien 30 minutes pour m’en sortir dans ce bâtiment sans fin. On
    trimballe le matos dans les loges. Ah non, plus de loges, elles sont toutes
    prises, on prendra donc le couloir adjacent.


    Il est l’heure d’une
    bonne bière, il était temps, vu que Chris arrête pas de nous tanner depuis 5
    heures « putain je boirais bien une bonne bière, moi, genre avec une super
    mousse qui bave le long du verre et que tu récupères à grands coups de langue
    », pffff, ces soiffards chanteurs c’est vraiment la plaie. La salle et la scène
    sont excellentes, mais la taille du bordel nous rappelle vaguement la date à
    Limay où le public n’avait pas été au rendez-vous, avec 20 personnes
    clairsemées dans une salle des fêtes énorme.


    J’ai pas vu beaucoup de
    groupes, mais je retiendrai Embryonic Cells, un genre de black/death bien
    foutu, à l’exception d’un des gratteux qui joue bien mais qui a pas trop l’air
    de s’amuser, super statique et sans expression, ce qui gâche un peu la musique
    pourtant bonne. Otargos joue juste avant nous, un groupe de pur black metal («
    Yaaaaaaaaaaaaaaaaaa ») et bien que ce style ne soit pas ma tasse de Kro je suis
    assez emballé, excellent chanteur, bonne compos pas trop poussives et une
    classe certaine sur scène. Mortuary aussi m’a bien plu, death bien placé et bien
    énergique.


    Dans le backstage, un
    Atari est mis à disposition des groupes avec un jeu, je sais plus lequel, un
    truc de motos, sûrement un nom du genre Super Moto Racer Road Burnout
    Championship International World Tour Cup Edition 3.2 (j’y connais rien). Une
    bouteille sera offerte à la personne qui fera le meilleur temps sur le rallye
    d’Australie, bon, moi les jeux de motos je galère mais y’a une bouteille à la
    clé, alors je m’y colle avec un entrain cyrrhosé vite déçu vu que je fais un
    score tout pourri. Bon j’ai battu Bouvi le motard, c’est déjà ça héhé…


    On joue vers 22h30, très
    bon son en retour mais qui va bizarrement changer pendant le set, pas trop
    compris ce qu’il s’est passé. Je dirais
    40 personnes devant la scène, peut-être un peu +. J’ai énormément de mal à
    rentrer dans le concert, comme dit + haut la fatigue de la semaine n’a pas
    amélioré mon jeu ce soir et il faut attendre le 5-6ème titre pour que je
    commence enfin à m’amuser. Un peu à l’image du public qui met un certain temps
    avant de bouger, mais une fois que c’était parti c’était excellent ! Ca pogote
    bien, ça beugle, ça transpire, je me sens enfin libéré et je prends mon pied.
    La scène est haute d’environ 1.5
    mètre, mais ça n’empêche pas que pour Mother Fuck Her un
    bon paquet de personnes grimpent nous rejoindre, Fred, Chris et moi on descend
    dans la salle qui du coup est presque vide, et on joue tout en regardant
    l’incroyable et magnifique bordel que nous offre le public sur scène.
    J’aperçois même la tête du Bouvi pendant qu’on joue qui fait une grimace du
    genre « Alors ça le fait vu d’en bas ?? » c’était terrible.


    Il est minuit,
    Misanthrope va jouer, on se dit « Bon, on regarde un peu puis on va à l’hôtel
    dormir ». Oui, car Chris bosse à 14h et il nous faut décoller vers 5h du mat’
    si on veut être dans les temps. Misanthrope, excellents musiciens, mais
    carrément pas mon truc, ça joue bien et moi je ressens rien. On boit des bières
    au bar, 1h00 du mat’, je guette du coin de l’œil Chris en m’attendant à le voir
    nous dire qu’il faut y aller histoire de dormir quelques heures à l’hôtel tout
    de même. Mais rien pour le moment, bière bière et re-bière, je papote avec un
    mec, Laurent, super sympa, ça parle musique et ciné, bière, Chris toujours pas
    un mot, re-bière, 2h30, ça se vide mais on reste causer avec les groupes
    restants et une des filles de l’orga, vachement sympa, un mec de Mortuary est
    pris d’une fièvre verbale créatrice (la meilleure: « Je connais une fille elle
    a un si gros cul qu’elle peut te chier dans un œil et te couvrir l’autre »), bon,
    vous l’avez compris, tout le monde est bourré et super poétique, 3h30, toujours
    en train de raconter des conneries, bière, 4h00, Fred a les yeux humides, Bouvi
    légèrement atteint, moi ben bon, en mode gredin quoi, il est presque 5h00. «
    Bon les gars je crois qu’il va falloir rentrer sur Strasbourg ». Seulement la
    seule personne qui peut conduire se trouve être justement celle qui est censée
    se reposer le + en ce dimanche ; mais bon pas le choix.


    On charge le matos, et au
    moment de partir, Fred ouvre la portière, s’apprête à s’asseoir mais s’arrête à
    mi-chemin de la banquette avec un air contemplatif vers le ciel, les yeux
    mouillés et écarquillés, reste immobile. « Fred, on y va, là ! » et lui qui
    nous dit d’un ton convaincu et émerveillé : « Attends, attends, j’écoute les
    oiseaux ».


    Fou rire général absolu,
    la fatigue aidant, Chris finit à genoux par terre et n’arrive plus à s’arrêter,
    Bouvi et moi crampes au ventre, ça dure bien 10 minutes, on en peut plus. Le
    meilleur moment du week-end sans aucun doute. On réussit tout de même à prendre
    la route, moi je sombre au bout de 10 minutes et je ne verrais rien du trajet,
    trop mort, arrivée à Strasbourg avant 11h, chapeau à Chris et Yannick d’avoir
    assurer le retour et la nuit blanche. Je suis brutal brisé et plein de
    compassion pour notre pauvre chanteur qui doit enchaîner avec une journée de
    boulot et un croûte bien fraîche sur le front.
    avatar

    Message le Lun 1 Juin 2009 - 22:03 par Fred / INHUMATE

    -> CONCERTS

    * 19/06/09 (Sursee / Suisse) INHUMATE + MACHETAZO + MUMAKIL
    * 27/06/09 Grind the Nazi Scum (Torgau / Allemagne) INHUMATE + TREPAN'DEAD + more
    * 11/07/09 Rectalzwenbad Fest (Naaldwijk / Hollande) INHUMATE + ROMPEPROP + DR DOOM + more
    * 29/08/09 Fecal Party Fest (Prague / Rep. Tchèque) INHUMATE + CBT + DEAD + DR DOOM + more
    * 26/09/09 Bestial Blast Fest (Silvange Marange / France) INHUMATE + MASSIVE CHARGE + AGON + UNTAMED + CYNICAL BASTARDS
    * 24/10/09 United Sickness Fest # 2 (Sélestat / France) INHUMATE + UNTAMED + CALCIFERUM + MOLOSSE + MALARIAH + DILUVIAN + AGON + XAROS
    * 31/10/09 Petrograd Fest (St Petersbourg / Russie) INHUMATE + more

    ** D'autres dates sont en cours de négociation
    ** Flyers en fin de topic

    -> CHRONIQUES

    * Une chronique de The Fifth Season en anglais est parue sur MY LAST CHAPTER (une interview est aussi disponible sur le même site, voir plus bas)

    * Une chronique de The Fifth Season en anglais est parue sur DEAD WEBZINE

    * Une chronique de The Fifth Season en anglais est parue sur PSYCHOSIS DEATH, cliquez ICI pour la même en Portugais.

    * Une chronique de The Fifth Season en allemand est parue sur MY REVELATIONS

    * Deux chroniques de The Fifth Season en français sont parues sur VS-WEBZINE

    * Une chronique de The Fifth Season en français est parue sur METAL FEDERATION

    * Une chronique de The Fifth Season en français est parue sur METALSHIP

    * Une chronique de The Fifth Season en français est parue sur LES HORDES METALLIQUES

    * Une chronique de The Fifth Season en polonais est parue sur CONFLAGRATION

    -> INTERVIEW

    * Une interview (en anglais) est disponible sur MY LAST CHAPTER

    -> DIVERS

    * MALARIAH qui reprend Effluves d'INHUMATE c'est ICI (faites bien attention à l'intro...)

    * Une galerie de photos prises au CLANDESTINE FEST est visible ICI

    -> FLYERS











    ** N'hésitez pas à copier / coller les flyers / bannières ci-dessus et à les faire tourner (mails, sites, myspaces, forum...), toute propagande est bonne à prendre.
    avatar

    Message le Ven 1 Mai 2009 - 12:20 par Fred / INHUMATE

    -> CONCERTS

    * 30/05/09 Clandestine Fest (St Just en Chaussée / France) INHUMATE + MORTUARY + NECROPSY + more
    * 19/06/09 (Sursee / Suisse) INHUMATE + MACHETAZO + MUMAKIL
    * 27/06/09 Grind the Nazi Scum (Torgau / Allemagne) INHUMATE + TREPAN'DEAD + more
    * 11/07/09 Rectalzwenbad Fest (Naaldwijk / Hollande) INHUMATE + ROMPEPROP + DR DOOM + more
    * 24/10/09 United Sickness Fest # 2 (Sélestat / France) INHUMATE + UNTAMED + CALCIFERUM + MOLOSSE + MALARIAH + DILUVIAN + AGON + more
    * 31/10/09 Petrograd Fest (St Petersbourg / Russie) INHUMATE + more

    ** D'autres dates sont en cours de négociation
    ** Flyers en fin de topic

    -> DISCOGRAPHIE

    * LA NEWS du mois est bien sûr la sortie de notre 5ème album The Fifth Season, exactement 5 ans, 2 mois et 8 jours après Life (07/02/2004).
    Pour toutes les infos cliquez ICI ou écrivez à gysc@free.fr (Yannick)
    Pour le commander directement envoyez 12.30 euros (port compris) à GRIND YOUR SOUL Distro - c/o Yannick GIESS - 22, rue Edouard Krebs - 67170 BRUMATH -



    * Nous avons rencontré des problèmes lors du pressage de l'album, et même si ce ne sont pas ceux-ci qui expliquent le délai hallucinamment long entre Life et The Fifth Season, nous pensons que cette affaire n'est pas dénuée d'intérêt. Pour en savoir plus cliquez ICI

    * Il y a un an et un mois excatement nous annoncions ICI que WEEPERS CIRCUS participerait à notre album. Certains croyaient à un poisson d'avril, ce n'en était pas un et ce n'en est toujours pas un... la preuve on est en mai, et nous faisons ce qu'il nous plaît.

    * Quand vous serez d'heureux détenteurs de The Fifth Season, n'hésitez pas à venir donner tous vos commentaires et à voter pour votre titre préféré ICI

    -> CHRONIQUES

    * Une chronique de The Fifth Season en allemand est parue sur METAL NEWS (une interview est aussi disponible sur le même site, voir plus bas)

    * Une chronique de The Fifth Season en français est parue sur NOISE WEB

    * Une chronique de The Fifth Season en anglais est parue sur DEAD CHURCH

    * Une chronique de The Fifth Season en français est parue sur PLANET METAL

    -> INTERVIEW

    * Une interview (en français) est disponible sur RADIO METAL

    * Une interview (en allemand) est disponible sur METAL NEWS

    -> MYSPACE : www.myspace.com/inhumate

    * Notre myspace a été relooké à l'occasion de la sortie de l'album

    * Deux titres (Dig et Ecotone 2 : The Ocean) extraits de l'album sont en écoute. Nous ne cédons pas à la nouvelle mode consistant à mettre tout l'album en écoute en streaming, ni même aux procédés mercantiles qui consistent à ne mettre en ligne que le son sur des plateformes de téléchargement.

    * Et vu que le lecteur myspace nous offrait la possibilité de rajouter des titres nous avons aussi inclus 3 anciens titres Tatanka (extrait d'Internal Life - 1996), Effluves et Therapy for Dogs (extraits d'Ex-Pulsion - 1997)

    * Quelques photos de nos concerts au Pfalz Destruction (05/12/08) et au Soapbox (24/04/09) ont été ajoutées aux dossiers correspondants. Nous en avions posté des biens extrêmes comme celle ci-dessous (Soapbox), pour rappel ce concert a servi de vernissage à notre dernier album... Ce fut brutal...



    Mais myspace veille au grain et voilà le message reçu le jour même où elles ont été postées :



    Donc pour les plus curieux d'entre vous, sachez qu'elles sont encore visibles sur notre forum, sur le TOPIC approprié.

    -> SITE INHUMATE : www.inhumate.com

    * Notre site a aussi été relooké et mis à jour à l'occasion de la sortie de l'album

    -> DIVERS

    * ICI un report du concert à Lyon (12/04/09)

    * ICI une vidéo des 2 premiers titres du concert à Nancy, à savoir "It's Back" et "The Glance"

    * Je vous laisse le soin de méditer cette phrase de Chris de TREPAN'DEAD s'exprimant à propos de The Fifth Season : "on t'envoie un pavé dans la gueule, ça fait mal ? alors cherche pas à vérifier les lois de Newton, ramasse tes dents, point barre..."

    * Petit rappel : vous pouvez voter pour nous ICI (après inscription préalable bien sûr), une fois par jour et par vidéo. Nous sommes encore très loin de la 2ème place tant convoitée, mais on peut toujours rêver...

    * Et n'oubliez que si vous voulez discuter avec INHUMATE et une bonne partie de la grinding family ça se passe ICI (notre forum sur ecclipse, 660 sujets et plus de 97000 messages !). Nous y sommes tous les jours, l'ambiance y est bonne et le flood bienvenu !

    -> PROMO

    * Si nous faisons notre promo de notre côté, nous ne pouvons que remercier chaleureusement nos hôtes (WEEPERS CIRCUS) sur l'album d'en faire aussi pour nous, que ce soit ICI (sur leur site) ou ICI (sur leur forum) ou encore ICI (via leur newsletter) ou enfin LA (lors de l'émission Sous les étoiles exactement sur France Inter le 17 avril 2009).

    * N'hésitez pas à copier / coller les bannières et le flyer ci-dessous sur vos sites, pages myspace et autres, et / ou à les faire tourner par mail...







    -> FLYERS









    ** N'hésitez pas à copier / coller les flyers / bannières ci-dessus et à les faire tourner (mails, sites, myspaces, forum...), toute propagande est bonne à prendre.
    avatar

    Message le Lun 27 Avr 2009 - 15:37 par Fred / INHUMATE

    Chose promise, chose due. Ben le voilà plus vite que prévu : le report de Damien de notre concert à Nancy (comme d'hab l'original est lisible ICI)



    Ahahah terrible le report Chris j'étais plié en 2 !!

    De diou quel week-end. Je sais pas ce qu'on pourra bien faire de plus grind comme vernissage d'album ! Un week-end en 4 parties dont je me souviendrai toujours !

    Part. 1... ou comment une orga fantastique et de bons groupes enterrent votre dernière meilleure soirée...

    La salle est excellente, c'est décidément mon genre de scène préféré. Chaud, violent, suant, saignant, houblonnant...
    Ca faisait une semaine que je disais partout "ca va être la guerre bordel, cette soirée doit être épique" mais en fait j'étais bien loin du compte !

    On arrive, content de se revoir avec le p'tiot, p'tite discut' avec les mecs de Rectal Smegma et Ingrowing. Rob me voit, se fend d'un grand sourire et me dit "I have vodka for you !"... J'ai moins pu papoté avec les Rhums peu propres à part la batteur super sympa et chaleureux.

    On mange dehors, repas nickel, l'orga ultra accueillante, en arrivant je fais le caclul: Ingrowing + vodka + barbecue - bouffe végétarienne = vieux souvenir de Brno = biture du siècle + regurgitation de cornichon (au singulier) + (souvenir impérissable) au carré.

    Mais non, il y a de l'excellente nourriture végétarienne c'est génial, on se remplit bien la panse dans la bonne humeur. Un peu de bière, un peu de vin, un peu de bière, un peu de bière, un peu de "réalisation-qu'il-faut-p'têt-arrêter-de-picoler-si-je-veux-jouer-dans-une-heure".

    Plein de têtes connues, du vieux sâle à l'imberbe pas propre, il y a tout ce qu'il faut.
    Rectal Smegma, malgré des problèmes de gratte, font un très bon concert, j'en avais un excellent souvenir de l'OEF 2008 et je suis pas déçu, j'adore. Pendant Ingrowing je suis au stand alors j'entends seulement de loin, putain trop frustrant, mais une chose est immédiatement claire : c'est ultra carré et puissant, et le Petr nouveau batteur tape comme un sourd à pouvoir bûcheronner une armoire normande en quelques secondes. Ensuite hop hop on se prépare, ça traîne un peu, pffff la vieille usine à gaz que je trimballe bordel, et c'est parti... J'en ai surtout des flashes, en fait, me souviens pas vraiment à part que j'en ai eu des frissons de plaisir. David de Malariah vient souvent me voir pour headbanger, c'est excellent. Gaétan du groupe suce-nommé héhé vient me foutre des putains de violents coups de boule qui me font voir des étoiles à en perdre ma gratte. Pas excellent du tout par contre. Le pogo est bien violent de ce que j'en vois, ça chie bien, un très bon moment.

    Je suis brutal brisé après, un peu du mal à me remettre, puis je vais voir un peu Rompeprop, ca re-pogote, le concert me semble un peu longuet mais faut avouer que c'est bon.

    Part. 2 : "Encore un shot, Fredouille ?"

    Les groupes ont fini, tout le monde est soit épuisé, soit puant, soit bourré, et le plus souvent les 3 en même temps. C'est parti pour l'after. Le patron commence à vider le bar, on se retrouve entre groupes vers 1h30-2h pour la photo générale. Les portes du bar sont fermées mais pas les putains de bouteilles et tireuses, moi j'vous dis. Le p'tiot propose un shot de Goldstrike (vodka+cannelle+paillettes d'or, ça va chier du lingot j'vous dit qu'ça) et c'est parti. Je carbure à ce breuvage, je sais pas combien en s'en fait, avec principalement Romprepop bien attaqué, et un certain Fredouille qui n'a pas l'air d'être fan. Je filme un peu le bordel, je passe ma caméra à Chris. V'là qu'il a réussi à remplir les 40 minutes qui restaient sur la cassette avec les conneries de l'after, je me souviens clairement de beaucoup de cul et de phallus, de gobelets de pisse, de mecs vautrés par terre, moi je sais plus trop ce que j'ai fait à part me marrer non-stop. Quand l'heure vient de se coucher, vous savez la suite, Fredouille la Gerbouille entre en action, Chris le peace observe, note et se marre, mAd la rasade ne peut pas s'empêcher de penser à une dernière gorgée de vodka, P'tiot le barjo tient plus sur ses jambes, et je finis par m'endormir.

    Part. 3 : "Bon aller, encore un dernier ricard et on y va, promis..."

    Je me réveille, pas trop dans le gaz, Fredouille est translucide, moi je fais des sauts de matelas en matelas pour faire chier tout le monde, rejoint par Chris, et il me faut encore quelques minutes avant de me dire : "Aaaaah mais y'a de la vodkaaaaaa !!". Avec le P'tiot on commence à torcher, vodka, bière, Fred change de nationalité à la faveur d'un certain pays de l'est à l'extérieur. Débarque un vieux mec tout peace en bleu de travail pour prendre un triple pastis, super cool le mec.
    "Un ptit pastis mAd ?" - "Avec plaisir, P'tiot !".
    Après je sais plus combien de pastis, on se refait l'after dénudée de la veille, froc sur la genoux, le P'tiot me vide un échantillon de parfum sur la raie, je me marre, ça sent bon, je me marre moins, putain ça pique.
    On va sur le parking, on délire toujours, moi parfois à poil, le p'tiot très souvent, Fred agonise, Chris se marre... Quand les flics arrivent je vais pas vous décrire ce qu'on faisait mais disons que ça m'a rappelé un certain SBoek et un Sam-Le-Tout-Nu à l'OEF . Ben oui, y'a la route pas loin, probablement des familles qui passent, choquées, normal, alors hop hop on appelle les bleus.
    Alors au début je me marre. Quand le flic me fait comprendre que ça le fait pas marrer du tout et qu'on va aller au poste, je rigole moins. Surtout que celui qui gère le bordel a vraiment pas la tronche à rire de ça. Je pense que c'est pas un mec marrant (private joke). Je pense qu'avec un autre plus cool on aurait pu s'en sortir simplement avec une amende. On a beau lui expliquer que le grand blond croûteux ("je me suis pris une poutre" qu'il leur explique, je me marre) n'a rien bu et qu'on allait partir à l'instant, mais rien à faire.

    Part. 4 : "C'est un peu couillon ce que vous avez fait, monsieur"... ou comment qu'c'est long de dessoûler quand on est à jeun...

    Hop au poste, j'apprends que je vais passer 6 heures en taule, bon, soit, je m'arrange pour que Fred libéré après alcootest (rien dans le sang, tout dans le vomis) et Chris puisse repartir en me laissant mes affaires au poste de police. Les flics me font la morale, je leur dis que je comprends le problème (je suis super poli, y'a pas à dire), ils m'emmènent à l'hosto ("procédure obligatoire", selon eux. Bizarre le P'tiot lui a pas eu à bouger du poste). Le médecin me tâte la tension et me donne un jus d'orange "vous manquez de sucre, monsieur", moi j'boirais bien un peu de bière), retour au poste.
    Je parlemente 5 minutes pourqu'ils ne m'enlèvent pas mes bracelets OEF 2007-OEF 2008-Barrroselas 2008 du poignet, ouf ils sont sympa ils me les laissent et hop 14h30 direction la cellule. Là pas fun j'dois dire, je dois pas être si bourré vu que j'arrive pas à fermer l'oeil et que je cogite non-stop. Un mec dans la cellule à côté beugle sans arrêt "Je suis pas fouuuuu ! J'suis pas souuuuul ! Bande d'enfoirééééés"), tape dans le porte en métal, putain ça résonne dans mon crâne encore plus que la cymbale du Bouvi. J'arrive ENFIN à m'endormir...la cellule s'ouvre... "on a déposé ce sac pour vous c'est bien le vôtre monsieur ?"..."Oui"...Du coup je suis à nouveau réveillé, pas moyen de me rendormir...finalement je tape à la porte "Y'a pas moyen de refaire un alcootest pour voir si je peux sortir ?"..."toujours 1g/L, monsieur"...retour dans la cellule...sur le mur de la cellule y'a un certain Anthony qui a écrit son nom avec son sang, c'est charmant...20h on ouvre la porte..."On va vous auditionner, monsieur".
    Bla bla bla, "pourquoi vous avez fait ça", "pour se marrer", "et les enfants vous y pensez, monsieur", "si j'avais eu conscience qu'il y avait du monde qui pouvait voir je l'aurai pas fait", "ah, très bien monsieur, c'est quand même couillon ce que vous avez fait, monsieur"... Une amende dans la tronche (tarif à venir, je doute qu'ils ne me demandent qu'un timbre-poste). Je demande à parler au P'tiot, on me le refuse. Je sors, presque 21h, je rôde dans Nancy, m'achète une bière et à bouffer (ben oui quand même). 'tain, plus de train pour Strasbourg après 21h !!

    J'appelle mon pote Sylvain, qui crèche pas loin et qui était au concert la veille, merci ma poule. 22h je me marre pas, j'avoue. la cellule glauque m'a pas fait marrer, mais alors pas DU TOUT (private joke). Je m'endors super tard, et finalement le dimanche je prends du recul et je me rends compte que merde ça c'était rock'nroll et que c'est quand même de la putain d'anecdote et un souvenir qui me fait sacrément rire aujourd'hui !

    Epilogue. "Heureusement qu'ils ne jouent pas dans le même groupe, le gredin et le p'tiot"
    Comme dit par Fred, y'a pas à dire, le P'tiot et moi ensemble c'est pas pour les enfants et les foies délicats, on s'est mutuellement entraîné dans le délire et je regrette absolument rien de ce week-end, qu'est-ce qu'on s'est marré bordel ! T'es vraiment un sacré taré mon frère !
    Merci encore à tous pour l'orga parfaite et toutes les attentions, ça change un peu (suivez mon regard), merci aux gens qui sont venus, merci au médecin pour le jus d'orange, dédicace à Anthony, et moi j'dis vivement le vernissage du 6ème album d'Inhumate...
    avatar

    Message le Lun 27 Avr 2009 - 11:13 par Fred / INHUMATE

    Voici le report (par Christophe) de notre week end à Nancy. A la suite vous trouverez le mien (tout court) relatant la partie qu'il n'explique pas. Tout cela en attendant celui de Damien.
    Bonne lecture, et attention c'est du oulrd ce coup ci !!!!
    Comme d'hab l'original et plus encore est lisible ICI

    mouarf!

    bon voilà je vais tenter de faire mon report... tout ça un peu en retard, mais je commence à peine à récupérer du truc...

    bon pour ma part, la veille je bosse de nuit, je me lève donc à 15h le jeudi, je passe au GOM RECORDS déposer du matos, à 20h30 j'ai entraînement et j'enchaîne sur ma nuit de boulot. je rentre le lendemain à 9h à peu près et ne parviens à me coucher que pour les 11h30. debout à 15h45, je sens que ça va être une rude journée icon_mrgreen.gif

    je file chez le Mad et on se retrouve au local avec le Fred. décollage vers Nancy pour cette date tant attendue!

    à mi chemin je lâchele volant histoire d'aller voir si Morphée veut bien me faire un ch'tiot câlin, ce qui se fait.

    on arrive sur les lieux du prochain méfait et on rencontre déjà du monde, dont des membres de la family! ça le fait bien! serrage de paluche, schmoutsi divers et variés à des vieux poilus qui grattent ou de jolies joues roses qui reposent l'épiderme et on découvre la scène. on a pas fait un pas dans la salle qu'on sait déjà. ce soir, ça va être la guerre! scène de 10 cm de haut, petit sans être minuscule (contenance dans les 120 personnes grand max m'a-t-on dit ( pour une affluence finale de 92 entrées payantes ce qui est très bien pour le lieu, toujours dixit)). dehors pas loin, petit cour intérieure avec un barbecue qui fume, des pizza/tartes végétariennes faites maison super bonnes, l'ambiance est bien zen, on se croirait à loa maison lors du repos dominical avec tata arlette qui prépare les boissons et tonton robert qui traîne dans la fumée qui pique du barbecue, pendant qu'on joue à touchepipi avec suzette la jolie voisine... ça le fait grave et met déjà la douce ambiance. les vannes pourries fusent déjà et on rigole déjà comme des hippies devant un kilo d'herbe trouvée sous le lit un jour de sécheresse marijeannienne. le p'tiot sait recevoir.

    le bar en lui même est vraiment cool, décoration old school rock'n'roll, à l'étage l'appart du tenancier et une chambre+sdb (qui servira grandement à un certain bassiste à l'estomac un tantinet frangile (enfin, moi j'dis ça... biz1.gif ) et au-dessus encore une chambre, histoire de recevoir tout le monde bien comme il faut.

    discussion un peu avec les RECTAL SMEGMA qui nous feront jouer dans leur contrée, terre promise haschienne, en juillet, ainsi qu'avec les ROMPEPROP et bien sûr très grand plaisir de revoir les INGROWING.

    les gens arrivent, bien content de revoir certaines têtes eh eh puis ça commence. RECTAL SMEGMA : ça le fait bien malgré leurs problèmes de gratte. le son est bon et leur set efficace. en ouverture ce genre de zic fait toujours un bon effet car facilement accessible et très "dansant" eh eh
    je m'amuse un peu dans le pit version soft, c'est cool. le chanteur est bien énervé, l'ambiance de la soirée se met en place.

    Viennent ensuite les INGROWING donc je ne vois qu'un tout petit bout de show (un peu comme le bout à Mad biz1.gif ) mais d'après ce que j'entend durant ma sieste à l'étage et le peu que j'ai vu, ben comme d'hab c'est nerveux, méchant rapide et le nouveau batteur s'en tire avec les honneurs. INGROWING is still alive eh eh.

    Bon c'est pas tout ça, mais c'est à nous. préparation, il me semble que je vois le gred' un peu nerveux, tentative de mise en place du micro pour Stomachman qui sera à ma gauche, et qui va enfin tester le braillage scénique et aidage au Bouvie de construire sa maison en fût, afin qu'il garde une bonne odeur...

    moi j'ai toujours autant de soucis de montage : je regarde le micro, un fil en ressort, je grogne dedans, ça fait vibrer le caleçon donc c'est bon icon_smile.gif j'aime bien être chanteur eh eh

    pour le reste, je me souviens principalement de quelques flashs! il a fait très chaud, c'était suant, baveux, pogotant, violent et énergique. perso j'ai pris un super pied malgré la fatigue qui s'est vite effacée devant la transe!

    puis vient le tour des ROMPEPROP. ils m'ont moins impressionnés qu'à l'OEF (je revois toujours une image d'une certaine casquette délavée d'INGROWING avec un vieux barbus sale hurlant ROMPEPROOOOOOOOOP) mais bon ça le fait tout de même. pogo bien sympa, où je ressens d'ailleurs un très violent choc qui me fait voir un petit flash blanc devant les yeux. ce n'était autre que la tête d'un certain bassite de MALARIAH, qui a dû le sentir passer également. j'ai même perdu un bout d'émail erf icon_mrgreen.gif

    ainsi la soirée s'achève avec les gens qui doivent partir.

    puis commence l'after...

    et alors là, put***, y a du dôôôssier

    je ne me souviens pas de tout, tellement il s'est passé de choses, mais on a vu des gars monter les uns sur les autres, des teubs, des bites, des culs, percés ou non, pissage dans des gobelets pour finalement en boire une bonne lampée, roulage de galoche et bisous divers et variés... ça n'a pas arrêté ou presque pendant 3 heures je crois.

    j'ai passé plus de 45 minutes avec la caméra du gredin, qui me l'a filée à filmer les moments forts

    sacré gred' qui saoûle tout le monde à coup de shot de je-sais-pas-quoi avec des paillettes d'or dedans. je pense d'ailleurs que c'est ce qui a permis au doux fredouille la fripouille, qui officie en tant que bassiste chez nous, de se transformer en fredouille la gerbouille, être nocturne hoquetant des plus inquiétants.

    donc note pour l'avenir : pas d'eau pour les gremlins, ni de paillettes d'or pour hocketman après minuit, sinon y a transformation qui fait mal (surtout à l'estomac, ma foi... remarque le foie lui aussi... enfin bon...). ça tue les paillettes on dirait pas comme ça. ce qui prouve que les maquilleurs ne sont pas des coiffeurs pour supporter des trucs aussi forts.

    au fur et à mesure que l'after avance, le fred, lui, recule et se met à part, préparant sa transformation. ça doit demander une énergie dingue un truc pareil, je suppose qu'il faut donc bien se préparer. d'ailleurs le niveau sonore de ses interventions baisse lui aussi dangereusement. c'est le calme précédent la tempête.

    vers 5h du mat', le pauvre patron n'en peut plus et envoie les rares qui restent (dont gerbouilleman pas encore complètement transformé, le Mad super excité, avec son éternel sourire aux lèvres, le p'tiot qui tenait à peine debout, Ludivine sa douce et charmante compagne).

    c'est à cette heure que je fais une découverte que n'aurait pas renié Einstein. tout corps solidement imbibé d'alcool gravissant un escalier de plus de 15 marches subit en retour soit une paralysie sévère des jambes, soit une excitation énergique du système digestif. le ptiot, lui décide qu'en fait il est bien plus drôle de ne plus utiliser les jambes arrivé à mi-hauteur de l'escalier. Ludivine, le gred' et moi parvenons à lui faire comprendre que c'est plus facile de marcher avec les 2 appendices sus-mentionnés en action. il veut bien tester cette solution, mais décide avoir raison quant à l'immobilité des guiboles lorsque son tronc touche le lit. La pauvre Ludivine a tout le mal du monde à le faire remonter, cm par cm, ain qu'il puisse ronfler d'une manière décente.

    je suis sur mon lit et observe doucement la transformation citée précédemment, tout en appréciant le vocabulaire imagé du ptiot que tente de déplacer la pauvre Ludivine, qui n'a pas besoin d'aide, dixit.

    Le fredouille est donc un animal étrange, qui erre en fin de nuit, change son rose naturel des joues en une texture proche d'un papier à cigarette. il en devient presque diaphane. il s'enroule alors dans son cocon, nommé également sac e couchage par les humains normaux, pendant qu'un certain Mad veut absolument chercher la bouteille de vodka qu'il a oubliée en bas. l'insistance de votre serviteur et de Ludivine parvient, non sans mal, à le dissuader de cette idée en carton moisie, du fait de l'alarme qui se mettrait à sonner au RDC. Le Mad décide donc, comme un prince, d'aller pisser dans les chiottes comme il se doit.

    A ce moment, je m'aperçois que le cocon à côté de moi est vide et que papier-à-cigaretteman est debout, en train de tenter d'ouvrir la fenêtre. "Euh, Fred, tu veux faire quoi là? tente-je d'une manière polie (faudrait pas que je nous l'énerve encore).
    c'est alors que je me réalise de la gravité de la situation. rendez-vous compte : le Fred se retourne doucement, sur un fond de bruit d'écoulement d'urine qui nous parvient de la salle de bain/chiottes où officie le Mad, les joues gonflées, la bouche pincée, utilisant son index pour me désigner la cavité buccale si justement décrite.

    Foutredieu, si c'est gonflé à ce point c'est que c'est plein, et que ce n'est pas de l'air, en conclue-je en mon fort intérieur. (vous remarquerez de quelle perspicacité je me trouve doté, malgré l'heure tardive, cela méritait d'être souligné)

    Je décide donc de faire part d'une idée absolument lumineuse selon moi : "Fred, va aux chiottes!" fin de citation. (une de mes plus belles intervention à mon sens).

    C'est ainsi que notre gerbouilleur se retourne et tente de rejoindre l'antre de Mad le pisseur, à la vitesse du quidam qui visite le Louvre un jeudi matin, parce qu'il a enfin le temps. on se croirait dans Ushuaïa. ne manque que le commentaire de Hulot " séquence vomission" et on y est.

    la panse à urine du gredin étant enfin vide, le Fred parvient, non sans mal à lâcher son contenu stomacal dans les toilettes. nous lui devons tous de saluer cette maîtrise, il faut bien l'avouer. s'ensuit un joli concerto de divers hoquets et autres bruits de régurgitation forts variés ma foi. le fred a de la ressource! le Mad en rit et finit par s'endormir en réclamant encore et toujorus sa vodka, suivi de temps en temps par le ptiot, que Ludivine a presque réussit à remonter entièrement sur le lit.

    le concerto de gerbouille la fripouille a bien dû durer le temps de notre set, soit environ 40 minutes, ce qui fait de lui le musicien le plus actif de la soirée. Je reste éveillé, histoire de pouvoir être certain que le dit musicien n'aille pas voir si la cuvette est propre d'un peu trop prêt.
    Enfin, au bout donc d'une 40aine de minutes, des semblants de pas, très irréguliers, se font entendre, avec des petits à-coups sur le mur, qui ponctuent la marche. se détache enfin, dans la lumière du couloir, une sorte d'être d'un blanc cireux, le regard vague, les cheveux en vrac, qui titube comme il peut vers son lit. Le Fred est officiellement en enfer.

    IL tombe sur son lit et là, à la surprise générale, (enfin surtout la mienne, vu le public réduit), la transformation n'est point terminée! que nenni! pensez-donc, on n'allait tout de même pas s'arrêter en si bon chemin, il se devait d'explorer toutes les facettes de son nouvel état. il se met donc à hoqueter, longuement, consciencieusement, régulièrement, tout en gardant une certaine improvisation quant à l'interprétation. on reconnaît bien là le musicien de tout à l'heure. Me voilà à nouveau spectateur d'un spectacle enrichissant de près d'une demi-heure, avec certaines variations, d'une sonorité humide, qui démontrait que malgré tout, après 40 minutes de rendu, l'estomac recèle encore quelques trésors et aime parfois à les faire partager.

    il s'endort enfin, moi non, impossible, encore dnas le concert et un peu au taquet à cause de tout ça. puis au bout d'une heure, ma patience est récompensée. l'homme-hoquet me gratifie d'un rappel des plus sexy, avec moultes éructages des plus sympathiques. j'apprécie en connaisseur. là encore il faut bien 20 minutes pour terminer le répertoire. le tout s'achève dans un splendide concerto de ronflements du ptiot, accompagné du Gredin et du Fred, du plus bel effet.

    les heures passent, je ne dors pas et il est 10h, l'heure de se lever, ce que font les autres survivants du groupe ainsi que moi. il est intéressant de constater que la troisième étape de la transformation du fredouille est le cadavre ambulant, qui s'endort dès qu'il quitte la station verticale.

    en revanche, le ptiot et le gred enchaînent, à jeun, de nombreuses vodka (enfin retrouvée, j'ai cru voir une larme de reconnaissance couler de l'oeil du gredin) ainsi que de nombreux pastis (au moins 7 ou 8 pour nos valeureux gaillards). en fonction de l'heure le Fredouille mort-vivant se déplace et termine plus ou moins dans la voiture avec malgré tout encore une transformation en Roumain dans et devant la voiture.

    à chaque fois que je propose de partir, le ptiot enchaine sur un pot de départ de couleur jaune tout en exhibant ses parties, afin d'accompagner le gredin qui fait de même, mais moins souvent. cela se poursuit jusqu'à 12/13, heure à laquelle je reçoit un coup de fil. c'est le boulot, il faut que je remplace un gars ce soir à 22h. bon... triste nouvelle mais bon il faut. moi je n'ai toujours pas dormi, et à la vue de mes comparses, je sais déjà qui va conduire...

    13h et quelques, on a réussit à s'approcher de la voiture, mais le délire exhib a continué. ma foi j'ai vraiment bien rigolé, jusqu'au moment où j'ai vu arriver la fourgonnette des flics. erf... suis pas couché moi... la suite est moins drôle et Fred, de retour parmi les humains, vous en a fait part eh eh

    je rentre chez moi pour les 19h, m'endort vers les 20h pour me lever à 21h et aller faire mon 22h/08h... j'arrive chez moi à 8h30, mort de fatigue et dortjsuqu'à 14h à peine car j'avias un jeu de rôle tout à l'heure... bon voilà vous savez tout ou presque. pour les détails d'exhib, je laisse les intéressés en faire part, s'ils le souhaitent

    donc MERCI le ptiot pour ce week end mémorable!!! quel concert et quelle after! une de nos plus belles eh eh! je n'avais jamais vu le fred comme ça, et putain, Mad, tu tiens salement l'alcool... je serai mort 4 fois déjà je crois, avec ce que t'as bu!

    pfiou, je vais mettre 2 jours à récupérer moi

    Le mien pour la partie liée au lendemain :

    Lendemain (enfin, qq heures plus tard), au réveil il ne restait plus que Ptiot, Ludivine (sa dame), Christophe, Damien et moi. Moi j'étais complètement out à gerber toutes les heure, cata totale....
    En revanche Ptiot et Damien étaient en pleine forme et sur le parking du bar (après s'être enfilé des ricards, de la bière, de la vodka, a jeun bien sûr) ils ont fait un petit jeu de touche pipi.... Enfin, c'était extrêmement hum... fort osé quoi (Ils verront s'ils veulent donner des détails...) La plaisanterie a duré une bonne heure je pense et tout d'un coup oh, surprise.... La police se pointe. Allez zou, Ptiot en garde à vue pour exhibitionnisme, Damien et moi au poste pour souffler (ivresse sur la voie publique). Etant complètement déshydraté et vidé j'ai fait 0.05 à leur jeu, donc libre. En revanche Damien s'est retrouvé en cellule de dégrisement. Donc Christophe bossant ce soir à 22h00, il est venu me chercher et on est rentrés sur Strasbourg (arrivés vers 19h00), Quant à Damien il est sorti du poste à 20h15 et il errait dans Nancy à la recherche de la gare en espérant pouvoir choper un train. Il va écoper d'une amende. Le Ptiot lui est toujours en garde à vue, il devrait sortir demain. D'après les flics il risque un rappel à la loi et une amende... Putain le bordel
    Moi j'vous dit qu'une chose Ptiot et Damien se sont bien trouvés, heureusement qu'ils ne sont pas dans le même groupe
    avatar

    Message le Mar 21 Avr 2009 - 10:27 par Fred / INHUMATE

    Pour ceux qui souhaiteraient commander l'album c'est 12.30 euros (pour la France, autre destination nous contacter) par chèque (à l'ordre de GRIND YOUR SOUL) à envoyer à :

    GRIND YOUR SOUL DISTRO'
    c/o GIESS Yannick
    22, rue Edouard Krebs
    67170 BRUMATH


    Plus d'info : gysc@free.fr
    avatar

    Message le Mer 15 Avr 2009 - 11:47 par Fred / INHUMATE



    The Fifth Season

    Le nouvel album d'INHUMATE enfin disponible !


    Après de longues années INHUMATE revient enfin avec ce 5ème album. Après "Internal Life" (1996), "Ex-Pulsion" (1997), "Growth" (2000) et "Life" (2004), "The Fifth Season" représente la 5ème étape (sagesse, sérénité et connaissance...) de cette heptalogie (concept décliné sur 7 albums) débuté en 1996.



    Attendez-vous à 18 + 1 titres d'intense grind/death (sagesse, sérénité et connaissance ???) doté d'une production irréprochable (enregistré au DOWN TOWN STUDIO) ; plus de 30 minutes de musique (sans intro, outro ou samples débiles). L'album est accompagné d'un livret 20 pages tout en couleur conditionné en boitier cristal et fourreau cartonné.



    Toutes les infos sur "The Fifth Season" en cliquant ICI

    -> site (relooké pour l'occasion)
    -> myspace (2 nouveaux titres dipsonibles "Ecotone 2", "Dig" et aussi relooké)
    -> forum ecclipse (plus de 600 sujets et 90000 messages. Inscrivez-vous et venez bavarder)

    Distro / merch : gysc@free.fr
    Promo : inhumategrind@wanadoo.fr (pour les zines désirant choniquer adressez-vous ici)
    Booking : the_burning_mad@yahoo.fr

    N'hésitez pas à faire tourner le flyer & la bannière ci-dessous



    avatar

    Message le Mar 14 Avr 2009 - 19:44 par Fred / INHUMATE

    Comme d'hab, voici le report de Mad de notre dernier concert. En l'occurence c'était à Lyon. L'original est lisible ICI



    Bon je devrais pas mais bon je me prends quand même un peu de temps pour faire un report succinct !
    Tout d'abord merci aux trognes connues d'avoir été là, c'est fou comme ça change tout ! Avec les problèmes d'orga cités par grinder je pense que le bilan global n'aurait pas été top. Avec les furieux qui étaient présents c'était vraiment un plaisir. La Reek, Dendra, Lolo, Nico bourrin, le No et les autres bons gars, merci...
    Le trajet aller pas de prob, et on ne s'est pas du tout du tout planté d'autoroute et on a absolument pas passer 2 fois le même péage dans un sens puis dans l'autre avant d'arriver.
    Arrivés là-bas, ça ressemble grave au même style d'endroit que le Grillen de Colmar. Paumé, entrée ultra discrète, zone indus bien cracra comme il faut, ça me plait. La scène excellente, la salle pas très grande idéale pour un concert underground, cooool !
    On arrive et je vois un mec à l'étage à la fenêtre qui gueule tout ce qu'il peut "Putain les mecs y'a pas de bièèèèèèèèèèèère !!!!" (il s'agit du chanteur de Mythridatic), moi je lui souris genre "elle est bonne celle-là". Bon ben c'est vrai y'a pas de bière. J'hallucine complet. Fred blêmit, je sens ma gorge se serrer, les larmes montent, Chris se fout de notre gueule, je m'isole aux chiottes pour pleurer un peu. J'apprends que Fred et Lolo sont partis acheter de la bière, je sèche mes larmes et retourne aux chiottes satisfaire la douloureuse érection que cette nouvelle a provoquée... icon_biggrin.gif
    Je papote ici ou là, avec des têtes connues et d'autres inconnues. Le premier groupe je n'en vois pas beaucoup, mais pas mon truc. Bon gratteux mais ça ne me fait rien. Neurolepsia, pas trop mal en fait mais le clavier ca me va pas du tout du tout.
    Origin'Hell ça me plaît déjà + je dois dire, mais le meilleur aura été pour moi Mythridatic, la musique est à l'image des gus qui jouent : barrés et énervés. Une intro claire bien dissonnante, puis un bon son saturé, 5 coups de balles à blanc vers la plafond et c'est parti. Bien envie de les revoir ! Je n'en vois que la moitié, faut aller se préparer. On joue vers 23h45 je crois, carrément en retard. Je me dis "merde les gens étaient chauds pendant Mythridatic mais vont choper le dernier métro quand on va jouer". Eh ben non, une bonne partie du monde est encore là et on commence "It's Back".
    Pour ma part j'ai adoré jouer, un peu vanné mais j'ai essayé de bouger de mon mieux, pas trop de pain dans l'ensemble, Chris grave énervé, il est porté à plusieurs reprises par le public qui lui fait faire le tour du pit, et tout ça sans que notre grinder préféré n'arrête de chanter, ça le faisait grave. Quelques regards avec Fred du genre "putain ça chie", un très bon moment.
    Après on reprend le sirotage de bière, photo de famille et direction l'hôtel. Bon, bonne nouvelle, y'a un parking vidéo-surveillé, on n'a pas besoin de ramener tout le matos dans la chambre pour une fois, putain ça c'est cool. Le veilleur du F1, un Sénégalais bien membré selon Fred (je suis pas allé vérifier, demandez à Fred, hein), on picole des bières dans une des chambres en partageant avec un sourire rêveur de touchantes histoires d'amour, d'amitié, de doutes et de peurs inavouées enfin dévoilées en gage de fraternité.
    Bref pour résumer Lolo a vu plein de vidéos zoophiles (apparemment un tabouret est nécessaire pour se taper une vache), Chris trouve ça cool les meufs qui se prennent des oeufs, de la bouffe et toutes sortes de liquide sur leurs fringues pour qu'on voit au travers et Fred ne démords que le Sénégalais est bien membré.
    Dendra, grinder et moi on retourne dans l'autre piaule. Il est tard; il faut qu'on dorme. Une heure + tard on est en train de débattre devant la télé sur la couleur exacte des culottes des actrices des "Nouvelles filles d'à côté". Moi je sais qu'elle était rose la culotte, mais les 2 autres ont mal vu et sont de mauvaise foi, alors...
    Dodo pendant 3-4 heures, quel repos, hop hop sur la route, je pionce une bonne partie. Merci Chris d'avoir roulé, ça a pas du être facile, et je parle pas d'aller bosser en + à 18h !
    Pour ma part je suis brutal brisé, et je dois finir de préparer un cours pour mes étudiants, direction labo et je travaille jusqu'à 23h.
    Bref, l'excellent moment du concert et les potes ont fait de ce week-end un très bon trip, idéal pour se chauffer pour la fucking date de Nancy !!!!!

    Message  par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 24 Aoû 2017 - 7:44